Les 7 Spirales d’Aberlemno

D’origine celtique, ce motif est présent au sein d’une stelle sculptée, située près d’une chapelle à Aberlemno en Ecosse. J’ai découvert ce motif dans un ouvrage consacré à l’art celtique en 1997. Très vite, j’ai été attiré par l’originalité et la fluidité de ses formes. A un tel point que j’ai eu envie d’en savoir plus sur son architecture géométrique.

9 ans de quête et de recherche :

Eh oui, il m’a fallu tout ce temps pour identifier son tracé. Et je me demande encore aujourd’hui, comment j’ai pu y arriver, tellement il m’a fait tourné la tête !… En fait, ses 7 spirales sont regroupées en 2 groupes.Le premier (en jaune) concerne la spirale du centre + 3 des 6 autres, et sont strictement semblables. Le second groupe (en rouge) concerne les 3 autres spirales qui présentent une légère rotation de 30° par rapport à celles du premier; et sont alignées sur un cercle Phi que l’on obtient grâce au Tracé en Extrême Raison . Comme je vous l’ai dit, il fallait le trouver ?!…

 

 

La Tri-Unité Sacrée :

Au delà de la complexité de son tracé, ce motif est riche d’enseignements, notamment par l’omniprésence du « 3 ». Si nous prenons le temps de l’observer de plus près, nous pouvons constater que chacune de ces 7 spirales sont partagées en 3 (!).Dans de nombreuses traditions, le 3 est en relation avec la force créatrice engendrée par l’unité reproduite 3 fois. Chez les chrétiens, elle se manifeste à travers la Trinité : le Père, le Fils et le Saint Esprit; chez les hindous avec Brahma, Vishnou et Shiva; et dans l’Egypte ancienne avec Osiris, Isis et Thot

.
Toute vie sur terre est régie par ce principe ternaire qui se manifeste par un début,puis l’épanouissement, et par la fin. Source de création, le 3 suggère vitalité, dynamisme et mouvement. Avec lui, l’énergie descend dans la matière et la vie prend forme. Les premières fleurs à 3 pétales apparaissent : lys, glaïeul, iris… Le concombre, le poivron les melons sont également créés sur la base du 3. La structure des atomes repose sur le principe du 3 avec le proton, le neutron et l’électron. Les couleurs primaires sont au nombre de 3 : le rouge, le jaune et le bleu; de même que les couleurs secondaires : l’orange, le vert et le violet. En géométrie, le 3 engendre le triangle avec ses 3 côtés et ses 3 angles.
Le 3 symbolise donc le principe universel et immuable du commencement, de l’accomplissement et de l’achèvement; de la naissance, de la croissance et de la mort. Il est également en relation avec le principe terre/ciel/homme, qui met en évidence les 3 plans de conscience chez l’être humain : le plan physique, le plan psychique et le plan spirituel. Enfin le 3 est souvent associé à la naissance physique : père, mère et enfant, et spirituelle à travers la Tri-unité : corps, âme et esprit.


La culture celte est riche de symboles élaborés sur la base du 3. Comme le triskell par exemple, qui incarne parfaitement ce principe ternaire à la fois immuable et dynamique. Mais ce motif d’Aberlemno possède en lui quelque chose de tout à fait remarquable qui le rend tout à fait unique : c’est la présence de 3 triskells !?…

 

Le « 7 » est dans le « 6 » :
Durant mon parcours, j’ai souvent rencontré des spiritualistes à la recherche de formes géométriques élaborées sur la base de « 7 ». Comme si ces formes avaient quelque chose de spécial. Bien sûr nous pouvons facilement faire le lien avec le système énergético-spirituel des chakras. Mais personnellement, je n’éprouve pas d’attirances particulières avec ce genre de formes. Je préfère de loin celles élaborées sur la base du « 6 » comme notre triple triskell. A l’image de l’étoile tétraédrique, le 6 génère une structure propice à l’équilibre des énergies du Ciel et de la Terre, et amplifie de ce fait le sentiment d’unité avec la vie et le cosmos. Une fois cette harmonie acquise, le « 7 » prend alors tout son sens. Selon la Genèse, la Création du Monde a duré 6 jours. Et le 7ème jour, Dieu contempla son oeuvre.
Personnellement, je sens davantage d’affinité entre ce triple triskell et le système à 7 chakras. Car il met en évidence le caractère dominant du chakra couronne (violet). Ainsi que les liens d’interdépendance qui les unissent entre eux.

Parlons Géométrie Sacrée maintenant !

Avec un motif aussi complet, il me semblait important de l’intégrer dans une structure tout aussi harmonieuse. Voici ce que j’ai fait :

1 – A l’aide du tracé en extrême raison, j’ai réalisé cette trame dans laquelle Phi, le Nombre d’Or est omniprésent.

 

Pour cela, il suffit de partir de chaque sommet du carré de base, puis de diviser le segment OA  par 1.618 pour obtenir le point F. A l’aide du compas, reporter ensuite le segment OF au niveau de chaque sommet du carré de base. Pour tracer les 4 premières droites les plus proches du centre. Recommencer ce tracé à partir de OF pour obtenir le point G. Et ainsi 4 fois de suite encore.

 

2 – J’ai pu ensuite positionner le triple triskell en prenant appui sur une partie de cette trame.

 

3 – Puis j’ai placé la frise d’entrelacs arc-en-ciel en prenant appui sur d’autres droites de la trame.

 

4 – Celle-ci m’a également permis de placer les 4 entrelacs angulaires pour terminer ce tableau.

 

De cette façon, chaque élément est en harmonie avec Phi. Rien n’est là par hasard. Tout se tient et se trouve en cohérence avec l’ensemble du tableau.

 

Si vous souhaitez découvrir le tracé de ce triple triskell unique en son genre, vous le trouverez dans ma boutique en ligne en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *