L’étoile de l’Alhambra

La géométrie occupe une place prépondérante dans l’art arabo-musulman. Notamment les étoiles que l’on retrouvent sous de multiples formes et fresques murales. Cela vient du fait que dans la religion islamique, il n’est pas autorisé de représenter le Divin sous une forme humaine. Seules les représentations graphiques sont permises. Ce qui est une aubaine pour celles et ceux qui désirent comprendre les lois universelles qui régissent la Création.

Que nous enseignent ce type de formes étoilées ?

  1. Le principe de rayonnement (ou de radiance) qui est inhérent à toutes sources d’énergies comme peut l’être le soleil par exemple.
  2. Les notions de trame et d’interdépendance. A l’image de la Vie qui est un tissu de relations où chaque être vivant a sa place, et fait partie d’un Tout naturellement cohérent et harmonieux.
  3. Les notions d’unicité et de multiplicité. A l’image des fleurs et des humains qui sont faits sur le même modèle (tronc, jambes, bras et tête) tout en étant chacun unique à la fois.

Dessiner ces formes étoilées nous renvoient donc à ces notions fondamentales; ainsi qu’à notre capacité à nous ouvrir à nous m’aime, à oser rayonner notre lumière intérieure; tout en prenant pleinement notre place, sans chercher à dominer, ni à se laisser dominer par les autres.

Je vous invite à regarder cette vidéo, dans laquelle vous découvrirez comment dessiner de A jusqu’à Z, une de ces étoiles élaborée sur la base de 10.

Coeurdialement

Philippe Mariaud
artiste-auteur et art-thérapeute.

Une réflexion sur “ L’étoile de l’Alhambra ”

  • 15 juin 2021 à 20 h 47 min
    Permalink

    C’est avec l’émerveillement d’un enfant que j’ai découvert ces formes étoilées, je suis très heureuse d’avoir pris ce chemin qui m’a conduit vers la géométrie sacrée et vers un artiste au grand cœur dont le partage de son art me permet d’accéder à ces réalisations. Un grand merci à vous.

    Réponse

Laisser un commentaire