Quand est-ce que la Géométrie devient « Sacrée » ?

Quand est-ce que la Géométrie devient « Sacrée » ?

C’est sans doute la première question que l’on se pose lorsqu’on découvre la Géométrie Sacrée. Par quel miracle, cette discipline ô combien rationnelle et hyper-logique peut elle, à un moment donné, s’affubler d’une dimension sacrée ?!… Il est vrai que l’association de ces 2 mots : « Géométrie » et « Sacrée », vient bousculer le référentiel matérialiste dans lequel notre système socio-éducatif nous a conditionné depuis notre naissance. A un tel point que nous avons perdu toute notion du « sacré » dans nos vies !… Voici 3 pistes à explorer pour développer une meilleure compréhension de la Géométrie Sacrée.

1 – Phi, l’activateur de particules :
L’un des éléments de réponse se trouve sans aucun doute dans le Nombre d’Or (Phi). Issu d’un rapport mathématique, ce nombre décimal a la particularité d’être sans fin. Si on demande à un ordinateur d’effectuer cette opération, il ne s’arrêtera jamais ! En ce sens, on peut dire que le Nombre d’Or est toujours actif, et même hyper-actif ! Il est appelé Nombre « d’Or » parce qu’il transforme en or tout ce qu’il touche. Non pas au sens minéral du terme, mais au sens ésotérique et spirituel qui désigne la « Lumière Divine ».

De par cette particularité d’être toujours animé, le Nombre d’Or a le pouvoir de vivifier toute forme dans laquelle il se trouve. Comme pour le Rectangle d’Or, la pyramide sacrée, le triangle divin, la mandorle, la quadrature du cercle, le pentagramme ou bien encore la Spirale d’Or. Sa seule présence suffit à élever considérablement le taux vibratoire de la forme en question. C’est en ce sens que le Nombre d’Or peut être considéré comme un activateur de particules !

A l’image de la Spirale d’Or, le Nombre d’Or a la capacité de nous relier à ce continuum qui va aussi bien de l’infiniment grand à l’infiniment petit; et vice-versa. Il est comme un « pont » entre le profane et le sacré, entre le manifesté et le non-manifesté, entre le savoir observable et la connaissance intuitive. Ce qui permet l’échange d’informations entre ces 2 « mondes » / polarités / dimensions !

2 – Les Solides de Platon, structures de l’Univers
Voici une seconde piste qui permet d’obtenir de nouveaux éléments de réponses à cette question fondamentale. Communément attribués à Platon, ces 5 formes mettent en évidence l’étroite relation qui existe naturellement entre les éléments, le corps humain et la réalité qui nous entoure. En fait, ces 5 solides constituent la base même de toute structure dans l’Univers. Sans eux, nous n’existerions même pas !… Etudier ces 5 corps platoniciens est une voie royale pour comprendre ce qu’est la Géométrie Sacrée.
Les Solides de Platon proviennent d’une seule et unique forme : le Cube de Métatron. Il est lui-même est issu d’un cycle ternaire qui commence par la Semence de vie, se développe pour devenir la Fleur de vie; et se termine par le Fruit de vie.

Par définition, un corps platonicien possède certaines caractéristiques :

  1. toutes ses faces sont identiques.
  2. les arêtes de chaque face sont de même longueur.
  3. les angles de chaque face sont semblables.
  4. chaque solide s’inscrit dans un cercle (ou dans uns sphère).
  5. tous les sommets de chaque solide sont en contact avec la sphère dans laquelle ils s’inscrivent !

3 – La sagesse védique des chakras

Cette sagesse ancestrale qui nous vient de l’Inde, nous enseigne que chacun de nos centres d’énergie est synchronisé sur une fréquence vibratoire bien précise, qui permet d’être en inter-action avec tout ce qui nous entoure. Nous apprenons ainsi que chaque chakra est en relation avec une couleur, une forme géométrique (!), une note de musique, un sens, un organe, une glande, et possède un rôle et une fonction bien précis. Voilà de quoi nous ouvrir les portes à une plus grande compréhension aux multiples inter-actions qui existent naturellement entre les formes géométriques, la psyché humaine et l’Univers !…

En Guise de conclusion

Il existe donc 2 approches pour découvrir comment la géométrie devient « sacrée ». L’approche mathématique et technique -via les tracés et les calculs- plus en phase avec le cerveau gauche. L’autre, plus empathique, sensible et intuitive – via le système des chakras et les Solides de Platon – plus en phase avec le cerveau droit. L’une comme l’autre mèneront au même résultat : la géométrie devient sacrée quand :

  • elle nous permet de comprendre comment la vie prend forme dans la Matière, et comment elle s’organise,
  • nous découvrons qu’il existe un ordre naturellement harmonieux et cohérent qui sous-tend toutes formes de vie sur Terre, y compris nous-mêmes !
  • elle nous révèle le lien étroit qui nous unit avec toutes les autres formes de création,
  • elle nous ramène au coeur du Vivant,
  • elle nous éveille à cette réalité que nous faisons partie d’un Tout parfaitement ordonné et harmonieux,
  • et que la vie sous tous ses aspects est sacrée !

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à valider toutes ces informations par votre propre exploration et vos propres expériences. Car la Géométrie Sacrée nécessite notre part active pour être assimiler et véritablement comprise. Sans cela, ce n’est qu’un savoir intellectuel et mental de plus !

Voici le lien vers d’autres articles sur ce sujet :
Géométrie Sacrée & Eveil de Conscience
La Géométrie Sacrée, une voie de sagesse universelle
Les Bienfaits de la Géométrie Sacrée
Utiliser le Nombre d’Or

Vous avez aimé cet article ? Alors likez et partagez-le !

A la rencontre des Croix Ancestrales

A la rencontre des Croix Ancestrales

Quand on découvre la Géométrie Sacrée, on est souvent confronté à une forme d’hermétisme, dû à la complexité des figures. Ce qui n’est pas du tout le cas avec celle des croix. Il est vrai que leurs formes cardinales facilitent cela, et les rendent beaucoup plus accessibles. Ce qui est une aubaine lorsqu’on veut s’initier à la Géométrie Sacrée et explorer ses multiples vertus.

 

 

Avec les croix, on revient à l’essentiel et aux fondamentaux. Avez-vous remarqué que pour positionner un cercle au milieu d’une feuille, nous avons besoin de tracer une croix (médianes) ?!… Sans elle, rien ne pourrait se placer et prendre forme dans la Matière (!). Je parle bien sûr des croix à branches égales, et non des croix asymétriques comme la croix latine. La croix à branches égales (dite « croix grecque ») tend à recentrer et à équilibrer les énergies tout particulièrement au niveau de notre chakra-racine, siège des racines de notre Etre et de notre relation avec la Terre-Mère et la Matière. Tandis que la croix latine tend à recentrer les énergies principalement au niveau du chakra-coeur, siège de l’Amour universel et point d’équilibre entre les forces cosmiques et terrestres. Cette croix symbolise aussi d’un point de vue chrétien, cette tri-unité : Père, Fils et Saint-Esprit descendus sur Terre. D’une façon générale, chaque croix représente la descente de la Lumière dans la Matière.

 

 

Il est étonnant de constater la grande variété de ces croix ancestrales. Il en existe de toutes sortes : pointue, arrondie, tréflée, patonnée, fourchue, pommetée, recercelée, évidée, droite, potencée, maclée…Sans oublier les croix historiques comme celles des templiers, des chouans, ou bien encore les croix celtique, maltaise et occitane. Cette grande variété met en évidence tout le potentiel de connaissances et de créativité que peuvent naturellement générer ces simples formes cardinales.

 

 

Chaque croix est une leçon de géométrie, qui repose sur le bon sens et l’apprentissage de notions simples en terme de Géométrie Sacrée, comme la Quadrature du Cercle par exemple. La grande majorité de ces croix à branches égales utilisent cette figure emblématique de la Géométrie Sacrée, comme structure de base à leur réalisation. Quoi de mieux que cette figure comme celle-ci au sein d’une croix, qui symbolise  » la rencontre harmonieuse entre l’Esprit (le cercle) et la Matière (le carré) » ! De ce fait, il n’est pas étonnant de découvrir la présence invisible du Nombre d’Or Phi, et de nombreuses formes sacrées comme la pyramide, le triangle d’argent (ou triangle divin) et parfois des amandes de ratio Phi, comme pour la croix des Mousquetaires par exemple !?… Ce qui expliquerait certainement l’origine de leur longévité et de leur fort pouvoir d’attraction !

 

 

Chacune de ces croix est donc un cadeau que nous ont légué nos Anciens. Chacune d’elles  est porteuse d’un savoir originel et universel, désormais accessible à tous ! Les dessiner permet d’assimiler des lois universelles qui régissent toute forme de création, et qu’utilisent les artistes depuis toujours. Elles sont agissantes, et même soignantes. Car elles sont chargées de sagesse et de vie, et reposent sur des fondements d’une objectivité absolue. Face à l’effondrement des valeurs et des repères qui maintenaient notre société, le moment est venu de renouer le lien avec la dimension sacrée de la vie qui est aussi bien en nous, qu’autour de nous.

 

 

Quoi de mieux que cette Géométrie Sacrée de ces Croix Ancestrales pour retrouver ce chemin vers le Sacré, libéré de tout dogme religieux; et construire son temple intérieur. Afin d’accéder à une nouvelle version de « nous-m’aime » et mieux vivre cette période de profondes mutations !…

Si vous avez aimé cet article, merci de liker et de le partager !
Coeurdialement

La Géométrie Sacrée, une voie de sagesse universelle.

La Géométrie Sacrée, une voie de sagesse universelle.

Dans de nombreuses traditions spirituelles et courants alchimistes, il est fait mention de l’étroite relation qui existe naturellement entre la Géométrie Sacrée et l’Etre humain. Que ce soit le canon humain de Léonard de Vinci, les Solides de Platon, ou bien encore la science initiatique des chakras de la tradition védique, nous prenons de plus en plus conscience de cette évidence, et de la portée de ce savoir ancestral. Notamment durant cette période de grands changements.

 

Etudier la Géométrie Sacrée, ainsi que ses correspondances avec la psyché humaine, est d’une grande aide pour construire une relation plus consciente et responsable avec nous m’aime et notre environnement.C’est même indispensable d’explorer cette sagesse pour qui souhaite se connaître et s’engager sur un chemin d’évolution, à partir d’un référentiel fiable et intemporel.

Grâce aux rapports mathématiques que génèrent le Nombre d’Or, le canon humain de Léonard de Vinci met en évidence l’omniprésence de la Géométrie Sacrée au sein du corps humain, et de ses liens qui existent naturellement avec l’Univers. L’être humain est donc un microcosme à part entière qui s’inscrit parfaitement dans le macrocosme de l’Univers; en étant tous les deux soumis aux mêmes lois universelles ! Et ce, quelque soit ce que nous vivons !… Nous ne faisons qu’Un avec l’Univers. Comme l’Univers ne fait qu’Un avec chacun de nous !

 

Les Solides de Platon mettent en évidence que chaque élément qui compose notre corps physique et notre réalité toute entière, repose sur une géométrie bien précise et clairement définie. Sans eux, nous n’existerions même pas ! Etudier ces polyèdres est donc indispensable à la compréhension de la Géométrie Sacrée, et des liens qui nous unissent avec elle. Il est étonnant de constater que chacun d’eux est en relation avec l’une des 3 polarités humaines qui est en chacun de nous !
Tout comme, il est étonnant de constater que ces 5 volumes si différents, ont de nombreux points communs qui leur donnent un statut à part dans le monde de la géométrie. A savoir que :

  • Les faces qui composent chacun de ces volumes sont semblables,
  • Les arêtes qui composent chacun de ces volumes sont égales,
  • Les angles qui composent chacun de ces volumes sont les mêmes,
  • Et ils s’inscrivent tous dans un cercle !

 

 

Quand à la science initiatique des chakras, elle nous en apprend davantage sur la relation de ces volumes avec la psyché humaine. Elle nous révèle que chacun d’eux est connecté avec l’un des 7 chakras majeurs qui composent notre structure bio-énergétique, ayant tous un rôle et une fonction bien précis. Cette sagesse ancestrale nous enseigne aussi qu’il existe une multitude de correspondances entre ses formes et le monde extérieur, comme avec les couleurs et les sons, avec la nature, les animaux, le cosmos…

 

 

La Géométrie Sacrée permet donc de s’imprégner des lois universelles qui régissent toutes formes de création, y compris l’être humain. Elle possède en elle, le pouvoir de nous aider à dépasser la vision fragmentée et dualiste de notre mental égotique, pour rejoindre une dimension d’unité dont nous faisons tous partie. C’est en ce sens que la Géométrie Sacrée est source de guérison et un véritable guide d’éveil intérieur. Car nous avons un besoin urgent de nous reconnecter à nous m’aime, en prenant appui sur un savoir ancestral comme celui de la Géométrie Sacrée. Ceci pour retrouver notre intégrité naturelle et vivre davantage en conformité avec notre sagesse intérieure; pour répondre plus efficacement aux multiples défis qui nous font face. Et surtout pour mieux vivre cette période de profondes mutations !…

Vous avez aimé cet article ?
Alors likez et partagez-le !

Le Mandala, source d’éveil intérieur

Le Mandala, source d’éveil intérieur

Comme toutes les formes d’art, le Mandala a la faculté de nous connecter à nos émotions. Or l’émotion est essentielle à la compréhension de la spiritualité. Car il génère le ressenti intuitif. En tant qu’être humain, nous avons besoin de l’émotion pour nous sentir vivant à l’intérieur de nous. Mais aussi pour nous connecter avec la partie spirituelle de notre être. Tout comme les corps physique et mental sont intimement liés, les corps émotionnel et spirituel le sont aussi entre eux. Cependant l’art du Mandala a quelque chose de plus qui le différencie de toutes les autres formes d’art, et qui peut nous amener encore bien plus loin sur ce chemin d’éveil intérieur. Ce quelque chose vient tout simplement du fait que le Mandala utilise la même matrice qui est à l’origine de toute forme de création sur Terre (y compris nous-même !). A savoir le cercle qui symbolise la sphère. Cette simple analogie fait toute la différence et permet au Mandala d’être un art unique en son genre, propice à l’éveil intérieur.

 

 

De par sa forme circulaire, le Mandala permet de renouer avec ses émotions dans un cadre à la fois sécurisant, maternant et pacifiant. Il a de ce fait, la capacité de réguler de nombreuses tensions internes pour instaurer un état d’être plus apaisé et détendu. L’activité du Mandala renvoie à un travail de création, issu d’un état d’esprit paisible et éveillé; où l’action de créer et de contempler n’est pas dissociée. Ce qui a pour effet d’annihiler la crainte de la maladresse, ou de l’incapacité à atteindre son objectif; et de permettre d’apprécier la nature des choses, telles qu’elles sont, en les exprimant simplement sans générer de lutte, ni d’être dans la volonté d’accomplir quelque chose. Il en ressort ainsi ce qu’il y a de bon et de digne, au moment présent; et offre l’occasion de se détendre et de s’ouvrir à l’Univers.

 

 

L’activité du Mandala pousse aussi l’artiste à transcender les limitations que lui impose l’ego. Jusqu’à rejoindre une dimension où toutes les parties de son être peuvent s’harmoniser et s’exprimer pleinement. A partir de là, l’artiste ne fait plus qu’Un avec son être et la Création. Il est en osmose avec ce flux créateur qui anime et sous-tend toutes formes de vie sur Terre. Il devient un canal complètement disponible et ouvert à travers lequel la Création peut s’écouler librement. Cette expérience extatique éveille l’artiste à sa véritable nature, qui est pure conscience complètement inter-connectée à l’Univers dans sa totalité. Il fait alors l’expérience de n’être plus qu’Un avec la Création. Il prend conscience qu’il est un microcosme à part entière, qui s’inscrit dans le macrocosme de l’Univers; et qu’ils sont tous les deux régis par les mêmes lois !…

 

 

C’est en ce sens que l’art du Mandala est source d’éveil intérieur. Car il a cette capacité à rassembler les aspects morcelés et dispersés de notre être, et nous ramène à ce centre, à l’essence même de notre véritable nature et de la vie, qui est pure conscience. L’activité du Mandala nous révèle que chacun de nous est une unité à part entière avec une dimension physique et visible : le corps, et une dimension spirituelle et non visible : l’âme / esprit. Cette unité a pour nom : « individualité« , c’est à dire « dualité indivisible« . Le corps et l’âme sont indissociables de l’être humain. Tant qu’il n’a pas pris conscience de son unité, seul l’ego peut lui faire croire le contraire !…

 

Vous avez aimé cet article ?… Alors likez et partagez-le !