Quelle est la place de la Géométrie Sacrée aujourd’hui ?

Quelle est la place de la Géométrie Sacrée aujourd’hui ?

Pendant des siècles, la Géométrie Sacrée n’était réservée qu’à une élite ou à des initiés. Son rayon d’action ne se limitait qu’à la réalisation de monuments religieux et à la réalisation d’oeuvres artistiques. Aujourd’hui, elle connait un nouvel élan en prenant une dimension plus humaniste, et en se propageant dans toutes les couches de la société.

Cet intérêt grandissant pour la Géométrie Sacrée est compréhensible. Car il est intimement lié à l’effondrement des valeurs et des repères de notre société consumériste, basée sur l’Avoir au détriment de l’Etre. De plus en plus de personnes prennent conscience de cette réalité, et des conséquences négatives que cela occasionnent dans leurs vies personnelle et sociale.

Le besoin de reprendre en main son pouvoir personnel pour vivre davantage en accord avec ses aspirations les plus profondes, tout en vivant dans un environnement sain, devient de plus en plus vital et urgent.

C’est là que la Géométrie Sacrée prend tout son sens. Comme le sont aussi de nombreuses autres approches thérapeutiques et spirituelles qui visent à la restauration de l’unité humaine.
L’approche inclusive de la Géométrie Sacrée permet de dépasser le clivage permanent entre la rationalité et l’imaginaire, entre la logique et l’intuition… de cette société de l’Avoir. Facilitant ainsi un meilleur équilibre de ces 2 polarités qui nous animent fondamentalement, aussi bien au niveau psychique, que global.

La pratique de la Géométrie Sacrée permet de synchroniser toutes les dimensions de notre Etre, tout en fortifiant notre connexion avec l’Univers. Ce qui a pour effet d’accéder à une nouvelle version de nous m’aime. Et de nous éveiller à des nouvelles potentialités que l’on ne soupçonnait même pas.

A partir de là, il devient beaucoup plus facile d’effectuer les changements nécessaires pour nous libérer des schémas aliénants que nous a inculqués le système socio-éducatif actuel. Et rejoindre une dimension d’unité dont nous faisons tous parties, où tout devient possible.

La Géométrie Sacrée permet de se familiariser avec les hautes vibrations que génèrent naturellement les formes sacrées. Ce qui est de nature à nous affranchir d’une zone de fréquence, dans laquelle nous pouvons être beaucoup plus contrôlables et plus facilement manipulables.

La Géométrie Sacrée ne se limite donc pas à dessiner des formes sacrées. Elle est surtout et avant tout, un savoir universel, qui devient source d’évolution intérieure. Dès lors que l’on s’initie à cette discipline qui unifie à la fois l’art, la science et le sacré !…

La Géométrie Sacrée reprend donc la place qui lui revient depuis toujours. Elle est là pour nous rappeler le lien étroit qui nous unit avec l’Univers, et que la vie sous tous ses aspects est sacrée ! Elle a ce pouvoir de nous éveiller à notre véritable nature. A partir de laquelle l’Avoir découle tout naturellement, et non l’inverse ! Nous sommes bien plus que ce que nous croyons être. Le moment est venu de le manifester dans la Matière pour construire la Nouvelle Terre et incarner notre véritable nature !

Si vous avez aimé cet article, merci de le partager.
Pensez également à vous abonner pour être informé(e) de mon actualité.
Coeurdialement
Amarudi, artiste thérapeute

Quand est-ce que la Géométrie devient « Sacrée » ?

Quand est-ce que la Géométrie devient « Sacrée » ?

Cette question arrive souvent lorsque l’on aborde le thème de la Géométrie Sacrée. Cela montre à quel point, notre conscience s’est enfermée progressivement dans la matérialité, et perdue le lien avec la dimension sacrée de la Vie. Comment une discipline aussi rationnelle et logique que la géométrie peut elle à un moment donné, être considérée comme « sacrée » ?!…Par quel miracle, une figure géométrique aussi banale qu’un cercle ou un carré, peut prendre une telle dimension ?!… Notre cerveau gauche est en droit de se poser cette question en effet.

Pour commencer par quelque chose qui pour le coup est très rationnel, nous pourrions dire que la géométrie devient « sacrée » lorsque nous pouvons identifier la présence du Nombre d’Or. Nombre issu d’un rapport mathématique parfaitement identifié depuis longtemps. Ceci ne se discute plus. Mais ceci ne répond qu’en partie à cette question récurrente; et demeure encore bien insuffisant et quelque peu flou, pour que notre cerveau rationnel accepte pleinement cette réalité. Pour cela, nous devons modifier notre approche, en considérant le Nombre d’Or, non pas comme un « nombre », mais comme le résultat d’une « proportion » ! Ce qui est à la fois beaucoup plus juste et bien plus facile à comprendre.

En réalité, le Nombre d’Or n’est pas simplement un nombre décimal. Il est surtout et avant tout, l’indice que nous sommes en présence d’une « proportion universelle » que l’on retrouve à tous les niveaux de la Création, y compris chez l’être humain !… Si nous considérons Phi, uniquement comme un nombre, nous l’appréhenderons uniquement avec le lobe rationnel de notre cerveau. Qui par essence, est limité et ne fonctionne que dans un cadre limité et clairement défini. Ce qui ne l’empêche pas de réaliser de grandes choses, c’est entendu.
Lorsque nous considérons Phi comme l’expression d’une proportion universelle, à ce moment-là, nous permettons à nos 2 cerveaux, de fonctionner ensembles ! Car qui dit « proportions », dit « relations entre 2 objets clairement définis ». Du temps de Platon et d’Euclide, Phi était justement considéré comme une proportion. Ce n’est que récemment (en 1931) que l’appellation « Nombre d’Or » lui fût attribué. Rationalisant ainsi notre approche, avec le risque de nous éloigner de son essence. Cependant, affirmer que la Géométrie Sacrée prend une dimension sacrée, par la seule présence d’une proportion ou d’un nombre tel que Phi, serait encore une fois, nous éloigner de cette essence.

 

La Géométrie devient « sacrée » à partir du moment où elle nous permet de prendre conscience du caractère sacré de la Vie. Où elle nous enseigne les lois universelles qui régissent l’Univers et la Création; que ce soit dans l’infiniment grand, ou bien dans l’infiniment petit. La Géométrie devient « Sacrée » lorsque nous découvrons le lien qui nous unit avec toutes les autres formes de vie sur Terre, et bien au-delà. La Géométrie devient « Sacrée » lorsque nous comprenons qu’elle est le langage du Vivant, et « l’alphabet dont Dieu se sert pour écrire l’Univers » comme le disait si bien Galilée (mathématicien italien du XVIè siècle). C’est en ce sens que Phi n’est en fait que l’indicateur que nous sommes bel et bien en présence de quelque chose qui est en accord et en harmonie avec les lois de l’Univers.

 

On pourrait même dire que Phi est le code d’accès qui ouvre la porte des arcanes de la Création. Sans ce code, nous restons enfermés dans notre ignorance, et prisonniers de nos perceptions matérialistes. Phi est à la fois le passeur et la passerelle entre la dimension profane et la dimension sacrée de la Vie. Comme le fil d’Ariane, il est capable de nous conduire dans les coulisses de l’Univers sans risque de nous perdre. Jusqu’à ce que nous aillons intégrer cette ultime réalité que l’être humain est un microcosme à part entière, pleinement intégré dans le macrocosme de l’Univers. Et qu’ils sont tous les deux, régis par les mêmes lois universelles. Certes Phi est mathématiquement identifiable. Mais la Géométrie Sacrée est irrationnellement définissable ! Cela signifie que la Géométrie Sacrée ne peut être comprise par notre seul intellect. Elle nécessite notre part active pour être véritablement assimilée et intégrée. Lorsque nous dessinons une forme sacrée aussi simple et anodine soit elle, il se passe alors quelque chose de spécial en nous. Quelque chose qui remonte à notre conscience. Quelque chose qui fait que nous savons en vérité. Ce n’est qu’à ce moment-là, que le savoir devient alors connaissance, et que la Géométrie devient « Sacrée » !…

Cet article vous a apporté quelque chose ? Alors permettez à d’autres d’en bénéficier en partageant cet article !

Coeurdialement

Les anneaux olympiques

Les anneaux olympiques

Comme vous le savez, le logo des Jeux Olympiques se compose de 5 anneaux entrelacés de dimensions égales, qui représentent l’union des cinq continents, lors d’une rencontre sportive à l’échelle mondiale. J’ai voulu en savoir plus sur cet agencement entre ces 5 anneaux, et je ne fus pas déçu !

Le plus difficile a été d’identifier le point de départ de tout cela. Quelle pouvait être la structure de base qui allait permettre de positionner ensuite ces 5 anneaux sur un axe horizontal, tout en aillant leur centre à égale distance ?!…

En fait, tout démarre à partir d’un cercle (en bleu) à partir duquel on réalise le tracé en moyenne et extrême raison. Ce tracé permet d’obtenir un second cercle (en rose) en relation avec le Nombre d’Or. En divisant le diamètre de ces 2 cercles, nous obtenons 1.618 ! Ce tracé est un classique en Géométrie Sacrée, et nous vient certainement d’Euclide, mathématicien de la Grèce antique (-300 av. J-C). Mais l’identifier n’a pas été chose facile !…

En reportant ensuite le cercle rose par 2 fois sur l’axe horizontal, puis sur les 2 intersections entre ces cercles,  la première série des 5 cercles (en bleu) qui composent ces anneaux, apparait par tangence aux cercles roses (!). Reste à savoir maintenant comment obtenir la seconde série (en noir) ?…

La solution est venue en traçant un pentagone dans chacun des 5 premiers cercles de base ! Cette seconde série de cercles s’obtient par tangence à ces pentagones !?… Il fallait y penser !!

Qui dit pentagone, dit étoile à 5 branches. C’est là que je me suis rendu compte qu’une étoile à 5 branches était présente dès le départ, sans que je ne m’en aperçoive !… Elle s’inscrit en fait dans le grand cercle de base. Elle vient (en plus) confirmer le diamètre du cercle (en rose) de la première série !?… Donc le logo est sous l’influence auspicieuse d’une étoile à 5 branches. Mais oui, bien sûr , c’est évident !!…. Quoi de mieux comme figure géométrique comme celle-ci – « 5 » pour symboliser les 5 continents – et générer beauté, reliance et harmonie entre tous peuples !…

Ceci se confirme par la présence de 3 triangles divins qui relient le centre de chacun des 5 anneaux ! D’où la présence par 6 fois du Nombre d’Or.

Présence également identifiable dans les rapports indiqués ci-dessus !

 

Comme vous le voyez, la Géométrie Sacrée peut se glisser dans un logo aussi « simple » que celui-ci !

La Divine Proportion du Symbole du Tao

La Divine Proportion du Symbole du Tao

S’il y a bien un symbole spirituel facile à dessiner, c’est bien celui du Tao ! Avec ses 2 lunules inversées et un point dans chacune d’elles, ce motif est à la portée d’un enfant; dès lors qu’il sait se servir d’un compas.

Mais saviez-vous qu’il existe une version qui permet de proportionner ce motif, selon les lois de la Géométrie Sacrée ?!… Car il est vraiment dommage qu’une infinité de représentations de ce symbole universel, circulent sur le Net, sans être correctement proportionnées. Alors que ce symbole est l’expression même de l’harmonie et de l’unité duelle qui existe en toute chose et en tout être !?…

 

Pour rectifier cela, j’ai découvert un moyen d’y remédier, en appliquant un tracé élémentaire et très ancien : le tracé dit « en moyenne et extrême raison ». Très utilisé par les bâtisseurs de cathédrales, ce tracé permet de faire apparaître le Nombre d’Or entre 3 points positionnés sur une même droite. Avec ce tracé, il devient alors possible de proportionner correctement le seul élément qui puisse l’être dans ce symbole hautement épuré et simple, à savoir ses 2 petits cercles.

En appliquant ce tracé dans la construction géométrique de ce symbole, tout devient alors cohérent, relié et correctement ordonné selon les lois de l’Univers. Rien n’est en dissonance. Tout se tient. On peut même découvrir que le Nombre d’Or apparait par 9 fois !…

Voici un bel exemple de ce que peut apporter la Géométrie Sacrée, dans une forme aussi simple et épurée que celle du Tao. Avec elle, chaque élément aussi insignifiant soit il, trouve sa juste place, tout en participant au grand Plan de l’Univers et de la Création.

Je vous invite à faire l’expérience de ce tracé en cliquant ici (pdf téléchargeable gratuitement). Au cas où, un (ou 2) petit cercle en vous, chercherait à trouver sa juste place et à se sentir davantage en harmonie avec le Grand Tout. Qui sait ?…

Si vous avez aimé cet article, merci de liker et de le partager !

Coeurdialement
Amarudi
artiste-auteur et art-thérapeute.

Le Mythe de la Quadrature du Cercle

Le Mythe de la Quadrature du Cercle

Dans le langage courant, la Quadrature du Cercle veut dire que l’on a affaire à un problème insoluble. En effet depuis l’Antiquité, la Quadrature fait partie des 3 problèmes impossible à résoudre avec une règle et un compas. A savoir :

  1. Partager un angle en 3 (trisection d’un angle)
  2.  Dessiner un cube 2 fois plus grand qu’un autre (duplication d’un cube)
  3.  et dessiner un cercle et un carré ayant la même surface (quadrature surfacique).

La démonstration de cette inconstructibilité  d’une quadrature a même été démontrée en 1882 par l’allemand Ferdinand Von Lindemann. « Considérant que Pi n’est pas un nombre algébrique, et qu’il ne peut donc pas être la racine d’un polynôme non nul à coefficient entier » (ça, c’est pour les matheux). « Pi étant tout simplement un nombre transcendant ». Démonstration que je ne contesterai pas, étant donné mes compétences en Mathématiques avancées.

Cependant, les choses ont évolué depuis. Mes recherches m’ont amené à découvrir qu’il existe des tracés qui permettent non seulement de réaliser cette figure emblématique de la Géométrie Sacrée. Mais aussi d’en faire mathématiquement la démonstration comme le montre ce site.

Mes recherches m’ont surtout permis d‘identifier des tracés pour dessiner cette figure si emblématique de la Géométrie Sacrée avec une facilité désarmante ! Le seul bémol, c’est que je ne peux en faire la démonstration mathématique, comme le faisaient nos Anciens pour prouver la validité de leurs tracés. Heureusement, nous disposons aujourd’hui d’une technologie dont ils ne disposaient pas; et qui m’épargne ce genre de supplice ! A savoir l’informatique qui permet de vérifier n’importe quel tracé avec une grande précision. Ce qui paraissait inconstructible dans le passé, devient réalisable aujourd’hui !…

Voici quelques planches que j’ai d’abord réalisées sur le papier. Et que j’ai ensuite vérifiées sur ordinateur, grâce au graphique Adobe Illustrator, référence absolue dans le domaine du graphisme vectoriel. Ces planches permettent donc de dessiner une quadrature (périmétrique ou surfacique selon le cas) avec une grande facilité; que ce soit à partir d’un carré ou d’un cercle !! Et ça, c’est vraiment une nouveauté et une aide précieuse pour toutes celles et ceux qui dessinent et souhaitent introduire la Géométrie Sacrée dans leurs réalisations !…

Quadrature périmétrique obtenue à partir d’un carré

Quadrature périmétrique obtenue à partir d’un cercle

Quadrature surfacique obtenue à partir d’un carré

Quadrature surfacique obtenue à partir d’un cercle

 

A noter que tous ces tracés reposent sur une même figure étoilée à 8 branches (en vert). Figure qui sert de structure de base à la réalisation de nombreuses rosaces médiévales, et aurait un lien avec le fameux canon humain de Léonard de Vinci !…

Le caractère insoluble et inconstructible de la Quadrature entre un cercle et un carré, fait désormais partie du passé.  Le mythe de la Quadrature est révolu ! Il est maintenant possible de « quadrer un cercle » avec une grande facilité. D’ailleurs certains l’ont déjà fait , comme en témoignent mes recherches sur la géométrie sacrée des logos commerciaux (article).

Alors à vos crayons, règle et compas pour annihiler cette vieille croyance, et explorer de nouveaux espaces de création !

Ces planches sont disponibles en cliquant ici.

Voir aussi cette vidéo que j’ai faite sur la Quadrature (périmétrique) entre un cercle et un carré.

Vous avez aimé cet article ? Alors merci de liker et de le partager !

 

Logos Commerciaux & Géométrie Sacrée

Logos Commerciaux & Géométrie Sacrée

A travers toutes les époques, la Géométrie Sacrée a inspiré de nombreux maîtres, architectes et artistes pour réaliser des oeuvres en accord avec les lois de l’Univers. Aujourd’hui de nouveaux champs d’expression se sont ouverts; notamment à travers les logos commerciaux.

L’étude de la géométrie de ce logo révèle la présence de la suite de Fibonacci à travers les cercles 5 / 8 et 13. Les 2 grands cercles 13 sont centrés sur un cercle central de diamètre 8. Ce qui laisse apparaître au centre la présence d’un cercle de diamètre 5 (invisible au final); et permet d’obtenir la présence du Nombre d’Or entre les 2 cercles 13 du motif !…

 

Lorsque l’on place ce logo dans un quadrillage régulier de 16 x 14 petits carrés, on s’aperçoit que chaque patte du « M » ont un lien avec le Rectangle d’Or. Ainsi qu’avec la pyramide sacrée !…

 

On s’aperçoit aussi de la présence du Nombre d’Or dans le rapport entre le diamètre des 2 cercles qui composent le logo de Google.

 

Le logo de Google Chrome va plus loin. On découvre que les 2 cercles du centre sont en lien avec un pentagone,… qui s’inscrit dans un cercles, … qui s’inscrit dans un triangle,… qui s’inscrit dans un cercle, ….qui s’inscrit dans un carré qui est en quadrature superfiaciale* avec le cercle périphérique du logo !    (*cercle et carré de même surface)

 

Dans ces 4 logos, on retrouve la présence du Nombre d’Or à plusieurs niveaux de leur graphisme.

 

L’étude du logo de Toyota montre que le la suite de Fibonacci est également présente. Et que le Nombre d’Or est omniprésent !!…

 

 

En étudiant ce logo, on découvre que les 2 carrés situés au centre proviennent de 2 cercles qui sont en relation avec une Vesica et une amande Phi superposée l’une sur l’autre !

 

 

Le concepteur de ce logo a bien pris soin d’aligner les 4 cercles (qui symbolisent les 4 entreprises qui ont fusionnées pour donner forme à la marque Audi) de telle façon à ce que le Nombre d’Or soit présent entre chacun d’eux !

 

Le logo de Mercedez est riche d’enseignements. Car son étude révèle la présence d’une quadrature superficiale (bleue) et d’une quadrature périmétrique (rose); dans lesquelles s’inscrivent les 2 cercles qui composent ce logo !! A noter que c’est en reliant l’un des sommets du carré rose avec l’un des sommets du triangle que nous obtenons la forme des 3 branches du logo !…

 

Pour finir, le logo des 2 « C » de Chanel révèle la forte présence du Nombre d’Or !

Ces quelques études montrent qu’un grand nombre de marques ont fait appel au pouvoir d’attraction qu’exerce naturellement le Nombre d’Or lorsqu’il est présent au sein d’une forme. Est-ce une volonté de s’aligner avec le plan de divin ?… ou d’utiliser ce pouvoir à des fins mercantiles ?…

Tracés disponibles dans la rubrique « Tutos »

Vous avez aimé cet article ? Alors likez et partagez-le !

 

De la Spirale Phi à la Croix Aztèque

De la Spirale Phi à la Croix Aztèque

S’il y a bien une forme sacrée qui a le don de nous relier à ce courant de vie qui sous-tend  toute forme de vie. Ainsi qu’à ce continuum d’espace-temps qui nous amène aussi bien de l’infiniment petit que vers l’infiniment grand, c’est bien celle-ci !… La Spirale d’Or est très présente dans la nature, que ce soit dans les fleurs comme celle du tournesol, ou dans les coquillages comme le nautile par exemple…

Dessiner une Spirale d’Or est riche d’enseignements et demande un effort tout particulier. Pour commencer, il est nécessaire de tracer au préalable un Rectangle d’Or, car la Spirale d’Or s’inscrit tout simplement dedans !?…

Voici la chronologie complète du tracé de cette fameuse Spirale d’Or  :


1 – Sur une feuille A4 positionnée horizontalement, tracer la médiane horizontale (en rouge) + la médiane verticale (en bleu) à 9.5 cm du bord de la page.

2 – Tracer un carré ABCD de 17 cm de côtés, en prolongeant le tracé de 2 côtés horizontaux (ici en pointillé).

3 – Identifiez le point E. Puis tracer un arc de cercle de rayon EB pour obtenir le point F.

4 – Identifiez le point F. Puis tracer un arc de cercle de rayon FD pour obtenir le point G.

5 – Nous obtenons ainsi un Rectangle d’Or AGFC tel que le rapport : AG/AC = CF / FG = Phi = 1.618 !

6 – La Spirale d’Or commence ensuite par un arc de cercle tracé à partir du point D et de rayon DC ou DB.

7 – A partir du point G, tracer un arc de cercle de rayon GB pour obtenir le point I. Reportez ce même arc de cercle en B pour obtenir le point H. Puis en H, pour obtenir la suite de la Spirale d’Or.

8 – A partir du point I, tracer un arc de cercle de rayon IF pour obtenir le point J. Reportez ce même arc de cercle en F pour obtenir le point K. Puis en J, pour obtenir la suite de la Spirale d’Or.

9 – A partir du point K, tracer un arc de cercle de rayon KD pour obtenir le point L. Reportez ce même arc de cercle en D pour obtenir le point M. Puis en L, pour obtenir la suite de la Spirale d’Or.

10 – A partir du point M, tracer un arc de cercle de rayon ML pour obtenir le point N. Reportez ce même arc de cercle en L pour obtenir la suite de la Spirale d’Or. Ce tracé fait de portions d’arcs de cercles, permet d’obtenir la version féminine de la Spirale d’Or. Ce qui signifie qu’il existe aussi une version masculine.

Elle est beaucoup plus facile à dessiner. Car elle est faite de segments, positionnés à 90° les uns après les autres, selon la suite de Fibonacci qui est : 1+1 = 2+1 = 3 + 2 = 5 + 3 = 8 … Dans laquelle nous retrouvons le Nombre d’Or au niveau du rapport : 8/5 = 1.6 !

Nous retrouvons d’ailleurs la version masculine de cette Spirale d’Or, reproduite ici par 8 fois dans cette croix aztèque !

Ainsi que dans cette croix hopi !!…

Il ne vous reste plus qu’à vous initier au tracé de cette forme sacrée qu’est la Spirale d’Or. Sachant qu’elle a les moyens de nous reconnecter un peu plus à ce flux permanent et immuable qui sous-tend de nombreuses formes de vie, comme nous l’avons vu en introduction.

Vous avez aimé cet article ? Alors merci de liker et de le partager !

Construire un Tableau avec Phi

Construire un Tableau avec Phi

En Géométrie Sacrée, les tracés régulateurs constituent la trame invisible qui structure l’ensemble d’un motif, d’un bâtiment ou d’une oeuvre. Voici un exemple d’un de mes derniers tableaux dont le format est le double de sa largeur (40 x 80 cm).


Il est essentiellement composé de 2 motifs : la Fleur de vie en haut et le méditant en bas, installé dans un lotus (symbole d’éveil) et soutenu par 2 mains (symbole de la Providence et/ ou du Créateur).


Compte tenu du rapport de 2 entre la largeur et la longueur de la toile, j’ai choisi de positionner la Fleur de vie au centre du carré supérieur. Choix qui s’est révélé judicieux parce que si je multiplie la largeur par Phi, j’obtiens ce grand triangle, dont le rapport entre l’un des 2 grands côtés et sa largeur est très proche de Phi. Reste à déterminer son diamètre ?… Pour cela, j’ai partagé une 1 ère fois la largeur du tableau par Phi = 1.618. Puis une 2ème fois,…jusqu’à 4 fois. Pour tracer ensuite un cercle par tangence à ces 2 droites !

Pour positionner le méditant, j’ai utilisé un triangle divin – dont le rapport entre la base et l’un des 2 côtés = Phi – avec sa pointe supérieure qui coïncide avec le Lotus.

J’ai ensuite décliné la hauteur du tableau 7 fois par Phi. Pour ensuite positionner une pyramide sacrée – dont l’un des 2 côtés divisé par la demi-base = Phi – avec la pointe supérieure qui coïncide avec le chakra coeur du méditant !!…

Voici un exemple simple qui met en évidence l’utilisation des bases de la Géométrie Sacrée dans la construction des tableaux. Cela permet de positionner et de valoriser les éléments du tableau, et d’augmenter considérablement son pouvoir d’attraction. Tout en étant en harmonie avec les lois de l’Univers.

Vous avez aimé cet article ? Merci de liker et de le partager !

Stage d’initiation à la Géométrie Sacrée

Stage d’initiation à la Géométrie Sacrée

Il fût un temps où la Géométrie Sacrée n’était réservée qu’à une élite ou à des initiés. Aujourd’hui, elle devient accessible à tous. Car le moment est venu de renouer le contact avec la dimension sacrée de la Vie, en nous imprégnant des lois universelles qui régissent la Création; et qu’utilisent les artistes depuis toujours. Elles sont agissantes, et même soignantes, car elles sont chargées de sagesse et de vie, et reposent sur des fondements d’une objectivité absolue. Ceci pour nous accéder à une nouvelle version de nous m’aime, et mieux vivre cette période de profonds changements.

Je vous invite donc à découvrir la Géométrie Sacrée à travers une conférence et un stage de 2 jours, lors du premier week-end d’avril au centre Lune-Soleil de Plazac (24).

Vendredi 3 avril à 19h30, la conférence aura pour thème « Géométrie Sacrée, une voie d’éveil ». Dans laquelle nous verrons en quoi  la Géométrie Sacrée peut être facteur d’éveil intérieur, ainsi qu’un véritable outil d’évolution spirituelle.

Samedi 4 et Dimanche 5 avril (de 9h30 à 18h30) seront donc consacrés à l’apprentissage des bases de la Géométrie Sacrée et à l’exploration de plusieurs formes sacrées. Apports théoriques, travaux pratiques et temps d’échanges jalonneront ces 2 journées. Nous nous familiariserons avec le Rectangle d’Or, le triangle divin, la pyramide sacrée, la Mandorle, la Quadrature, le Cube de Métatron et les Solides de Platon. Nous réaliserons aussi le tracé complet de plusieurs figures emblématiques de la Géométrie Sacrée comme la Fleur de vie avec sa zona pellucida, la Triquetra, la croix d’Ankh et d’autres croix ancestrales; ainsi que quelques Crop Circles. Nous prendrons aussi le temps pour mettre en couleurs quelques une de ces formes sacrées, afin d’apprendre à les magnifier par la couleur – via la technique des crayons aquarellables. Ceci dans le but d’harmoniser nos sphères cérébrales et émotionnelles.

Le tout dans une ambiance conviviale et détendue qu’offre naturellement ce beau lieu du centre Lune-Soleil.

Côté modalités :

  • un peu de matériel est à prévoir (cliquez ici).
  • tenue décontractée avec des chaussures pour marcher un peu autour du centre.
  • possibilité de participer à une journée de votre choix.
  • plusieurs options pour les repas.
  • pour celles et ceux qui viennent de loin, une liste d’hébergement est disponible via le lien ci-dessous.
  • possibilité d’un repas collectif le samedi soir dans un resto du coin (sans viande).
  • réservations vivement recommandées.

Toutes les infos (tarifs, plan, inscriptions, hébergements, réservations…) sont à retrouver en cliquant ici.

En attendant, vous pouvez voir ces 2 vidéos que j’ai faite sur ce sujet en cliquant ici. ou en lisant cet article.

Merci de partager cet article dans votre réseau.
Coeurdialement

Mandala ou Yantra ?

Mandala ou Yantra ?

C’est une question qui revient souvent lorsque l’on découvre l’existence des Yantras, et que l’on est familier avec l’art du Mandala. De par leur origine, ils sont très proches. Mais le graphisme du Yantra avec ses 4 « portes » le différencie du Mandala, dont les limites s’arrête au cercle. On pourrait dire que le Yantra est l’octave supérieur du Mandala. Car le Yantra inclut le Mandala. Le Yantra est un Mandala avec une extension (appelée « porte ») positionnée dans les 4 directions cardinales.

De par sa forme circulaire et l’organisation symétrique et concentrique de ses formes par rapport au centre, le Mandala permet de vivre une expérience créative dans un cadre unifiant et centré. Sur un plan plus thérapeutique, le Mandala sert de catalyseur et de régulateur qui va restaurer notre équilibre intérieur si celui-ci est perturbé; ou le renforcer, si cet équilibre existe déjà. Tout ceci reflète les bienfaits du Cercle qui est la forme géométrique la plus inclusive qui soit.

Le Yantra amène quelque chose de plus par rapport au Mandala : le Carré. Forme dont les caractéristiques sont diamétralement opposées à celles du Cercle, comme le montre l’image ci-dessus. Autant le Cercle est en rapport avec le Tout, le Cosmos et le conceptuel. Autant le Carré est en rapport avec la Matière, la Terre et le concret. On pourrait dire que le Cercle représente une idée, un concept ou une graine. Alors que le Carré représente la terre dans laquelle on va pouvoir planter cette graine. Comme vous l’avez compris, le Yantra est beaucoup plus « incarnant » que le Mandala.

Dessiner dans un cercle permet de se familiariser avec le principe Féminin originel et l’ordre naturel des choses. N’oublions pas que nous avons tous commencé notre vie par être une petite sphère !! Du plus petit (l’atome) au plus grand (la galaxie), l’Univers est régit dans sa totalité par le Cercle et son centre.

Dessiner dans un carré permet de se familiariser avec le principe Masculin originel qui a la capacité de rendre concret les aspirations du Féminin. Tant que l’on est dans le Cercle, on est en gestation, en régulation et en ré-harmonisation perpétuelle avec l’Essence de toute vie (symbolisée par le centre = la Source de tout ce qui Est). Quand on passe au carré, on entre dans une phase de concrétisation, d’enfantement et d’enracinement dans la Matière. D’où la présence de ces 4 « portes » qui servent de point d’appui et d’ancrage sur la Terre et le monde matériel, de ce qui est contenu dans le Cercle. A l’image de notre âme qui demeure dans le non-manifesté et l’invisible, et qui a besoin d’un corps physique pour faire l’expérience du visible, du tangible et de cette réalité terrestre.

Dessiner un Yantra est donc une expérience beaucoup plus aboutie que celle du Mandala. Car elle permet de passer du Cercle au Carré, du concept au concret, de l’enfantement à la mise au monde… C’est faire l’expérience du processus originel et universel de la Création dans sa totalité. A l’image de la métamorphose de la chenille; le Yantra est ce Mandala/cocon qui nous prépare à devenir un papillon.

Si vous souhaitez vous lancer dans la réalisation d’un yantra, cliquez ici.

Vous avez aimé cet article ? Merci de liker et de le partager !

Que la force du Triskell soit avec vous !

Que la force du Triskell soit avec vous !

Voici une forme sacrée qui a le pouvoir de nous reconnecter encore un peu plus à nous m’aime, en dynamisant notre tri-unité intérieure. Et par voie de conséquence, de nous aider à mieux vivre cette période troublée par des crises de toutes sortes.

Omniprésent dans la culture celte, le Triskell est l’une des rares figures de la Géométrie Sacrée à associer la spirale avec le principe ternaire de toute création. Principe universel que l’on retrouve dans la Nature, dans toutes les Cultures et Traditions du monde entier, dans notre quotidien, et même chez l’être humain !

Dans la Nature, le « 3 » apparaît avec le lys, le glaïeul, l’iris, l’orchidée,… de même que dans le poivron, le concombre, le melon … La course du Soleil : aube / zénith et crépuscule.
La structure des atomes repose sur le principe du 3 avec le proton, le neutron et l’électron. Les couleurs primaires sont au nombre de 3 : le rouge, le jaune et le bleu; de même que les couleurs secondaires : l’orange, le vert et le violet.

On retrouve la présence du « 3 » dans de nombreuses Traditions et Cultures, comme :

  • le Père, le Fils et le Saint Esprit + les rois mages : Gaspard, Melchior et Balthazar chez les chrétiens.
  • Brahma, Vishnu et Shiva chez les hindous + les 3 doshas en ayurvéda : pitta, kapha et vata.
  • Osiris, Isis et Thot en Egypte.

En géométrie, le triangle est une expression graphique du « 3 » avec ses 3 côtés et ses 3 angles. La Triquetra est aussi une expression plus féminine de ce principe universel et intemporel. On retrouve le « 3 » dans les 3 dimensions : longueur / largeur et hauteur. A noter que l’électricité ne peut fonctionner sans la présence du plus, du moins et du neutre !

Sur le plan humain, on retrouve le « 3 » à travers :

  • les 3 polarités : le père, la mère et l’enfant
  • les 3 plans de conscience : physique, psycho-émotionnel et énergético-spirituel
  • ou bien encore : l’éthique (coeur) / l’intellect (mental) et la créativité (émotion)
  • et pour finir : corps, âme et esprit.

Le « 3 » symbolise ce principe ternaire universel de ce cycle immuable qui prend plusieurs formes comme celle du commencement /de l’accomplissement et de l’achèvement; comme celle de la création / de l’intégration et de la dissolution; ou bien encore celle de la thèse / antithèse, puis synthèse.

Avec ses 3 spirales reliées en une,  le Triskell porte en lui une connaissance ancestrale et universelle, qui permet de canaliser les forces de viede ré-équilibrer et de dynamiser les flux énergétiques aussi bien des lieux, que sur les animaux ou bien encore chez l’être humain. Dessiner un Triskell est une opportunité de restaurer cette tri-unité intérieure si celle-ci est perturbée; et/ou de la fortifier si celle-ci est déjà en place. Une belle occasion pour re-booster nos élans créateurs et co-créer une nouvelle réalité !

Le tracé de ces Triskells est disponible en version numérique ou en version papier.

Que la force du Triskell soit avec vous !

Vous avez aimé cet article ? Alors merci de liker et de le partager !

A la rencontre des Croix Ancestrales

A la rencontre des Croix Ancestrales

Quand on découvre la Géométrie Sacrée, on est souvent confronté à une forme d’hermétisme, dû à la complexité des figures. Ce qui n’est pas du tout le cas avec celle des croix. Il est vrai que leurs formes cardinales facilitent cela, et les rendent beaucoup plus accessibles. Ce qui est une aubaine lorsqu’on veut s’initier à la Géométrie Sacrée et explorer ses multiples vertus.

 

 

Avec les croix, on revient à l’essentiel et aux fondamentaux. Avez-vous remarqué que pour positionner un cercle au milieu d’une feuille, nous avons besoin de tracer une croix (médianes) ?!… Sans elle, rien ne pourrait se placer et prendre forme dans la Matière (!). Je parle bien sûr des croix à branches égales, et non des croix asymétriques comme la croix latine. La croix à branches égales (dite « croix grecque ») tend à recentrer et à équilibrer les énergies tout particulièrement au niveau de notre chakra-racine, siège des racines de notre Etre et de notre relation avec la Terre-Mère et la Matière. Tandis que la croix latine tend à recentrer les énergies principalement au niveau du chakra-coeur, siège de l’Amour universel et point d’équilibre entre les forces cosmiques et terrestres. Cette croix symbolise aussi d’un point de vue chrétien, cette tri-unité : Père, Fils et Saint-Esprit descendus sur Terre. D’une façon générale, chaque croix représente la descente de la Lumière dans la Matière.

 

 

Il est étonnant de constater la grande variété de ces croix ancestrales. Il en existe de toutes sortes : pointue, arrondie, tréflée, patonnée, fourchue, pommetée, recercelée, évidée, droite, potencée, maclée…Sans oublier les croix historiques comme celles des templiers, des chouans, ou bien encore les croix celtique, maltaise et occitane. Cette grande variété met en évidence tout le potentiel de connaissances et de créativité que peuvent naturellement générer ces simples formes cardinales.

 

 

Chaque croix est une leçon de géométrie, qui repose sur le bon sens et l’apprentissage de notions simples en terme de Géométrie Sacrée, comme la Quadrature du Cercle par exemple. La grande majorité de ces croix à branches égales utilisent cette figure emblématique de la Géométrie Sacrée, comme structure de base à leur réalisation. Quoi de mieux que cette figure comme celle-ci au sein d’une croix, qui symbolise  » la rencontre harmonieuse entre l’Esprit (le cercle) et la Matière (le carré) » ! De ce fait, il n’est pas étonnant de découvrir la présence invisible du Nombre d’Or Phi, et de nombreuses formes sacrées comme la pyramide, le triangle d’argent (ou triangle divin) et parfois des amandes de ratio Phi, comme pour la croix des Mousquetaires par exemple !?… Ce qui expliquerait certainement l’origine de leur longévité et de leur fort pouvoir d’attraction !

 

 

Chacune de ces croix est donc un cadeau que nous ont légué nos Anciens. Chacune d’elles  est porteuse d’un savoir originel et universel, désormais accessible à tous ! Les dessiner permet d’assimiler des lois universelles qui régissent toute forme de création, et qu’utilisent les artistes depuis toujours. Elles sont agissantes, et même soignantes. Car elles sont chargées de sagesse et de vie, et reposent sur des fondements d’une objectivité absolue. Face à l’effondrement des valeurs et des repères qui maintenaient notre société, le moment est venu de renouer le lien avec la dimension sacrée de la vie qui est aussi bien en nous, qu’autour de nous.

 

 

Quoi de mieux que cette Géométrie Sacrée de ces Croix Ancestrales pour retrouver ce chemin vers le Sacré, libéré de tout dogme religieux; et construire son temple intérieur. Afin d’accéder à une nouvelle version de « nous-m’aime » et mieux vivre cette période de profondes mutations !…

Si vous avez aimé cet article, merci de liker et de le partager !
Coeurdialement

Le Secret de la Triquetra

Le Secret de la Triquetra

Il est des formes géométriques qui passent complètement inaperçues, mais qui recèlent en elles une richesse insoupçonnée, comme c’est le cas avec la triquetra (ou noeud de la Trinité). C’est peut être d’ailleurs pour cela, qu’elle a pu traverser le Temps jusqu’à nous !

 

 

La triquetra (du latin « tri » = trois  et « quetrus » = pourvu de coins) est un symbole constitué de 3 amandes, parfois accompagnées d’un cercle intérieur. Bien que ses origines soient inconnues, il a été trouvé sur des sites du patrimoine indien vieux de plus de 5 000 ans. Il a également été trouvé sur des pierres taillées dans le nord de l’Europe datant du VIIIème siècle et sur des pièces de monnaie germaniques anciennes. Le légendaire Livre de Kells , qui remonterait au début du IXe siècle, porte également le symbole de la Triquetra parmi ses autres illustrations décoratives. C’est l’un des symboles les plus connus de la culture celtique. L’église celtique chrétienne l’utilisait pour représenter la Sainte Trinité, mais d’autres cultures utilisaient aussi le symbole et chacune y attachait un sens propre.

 

 

 

Les triquetras sont très fréquemment accompagnées d’un cercle qui traverse les trois boucles, mettant l’emphase sur l’unité des trois éléments. Le cercle est synonyme de protection, car un cercle ne peut être brisé.  Il affirme aussi cette unité spirituelle que génère naturellement le 3, et que l’on retrouve partout comme la mère, le père et l’enfant; les 3 couleurs primaires; le plus, le moins et le neutre…

 

 

Côté géométrie, la version profane de la Triquetra est celle de 3 Vesica Piscis qui s’entrecroisent. Mais il existe d’autres versions beaucoup plus élaborées, qui mettent en évidence que ce symbole universel est beaucoup plus riche que l’on croit !

 

 

Voici 3 images qui montrent la présence du Nombre d’Or au sein de la Triquetra, lorsqu’elle est construite sur les principes de la Géométrie Sacrée. Ce qui augmente considérablement son pouvoir d’attraction et sa vibration !

 

La Triquetra non profane a aussi comme caractéristique d’être élaborée à partir d’une quadrature entre un cercle et un carré. Cette figure emblématique de la Géométrie Sacrée représente la rencontre harmonieuse entre l’Esprit (le cercle) et la Matière (le carré). Une base comme celle-ci rajoute encore un peu plus au rayonnement de cette Triquetra !

 

 

 

Enfin, cette image montre la présence d’un Triangle Divin sur chacun des 3 axes. Un Triangle Divin se distingue par la présence du Nombre d’Or. Une autre façon de représenter le principe ternaire et de renforcer le potentiel de cette Triquetra !

 

 

Comme vous le voyez, cette figure emblématique de la culture celte est riche d’enseignements ! Son pouvoir s’attraction ne repose pas uniquement sur ses lignes toutes féminines. Elle doit surtout sa longévité à la grande présence du Nombre d’Or en son sein; qui lui permet de rester connectée au flux vivifiant de la Création. Vous pouvez faire l’expérience de cette forme dynamique en la dessinant, comme le montre le tracé ci-dessus. Elle est très accessible, à condition de savoir tracer une quadrature à partir d’un carré comme le montre ce tuto !

Vous avez aimé cet article ? Alors likez et partagez-le !

La Géométrie Sacrée, une voie de sagesse universelle.

La Géométrie Sacrée, une voie de sagesse universelle.

Dans de nombreuses traditions spirituelles et courants alchimistes, il est fait mention de l’étroite relation qui existe naturellement entre la Géométrie Sacrée et l’Etre humain. Que ce soit le canon humain de Léonard de Vinci, les Solides de Platon, ou bien encore la science initiatique des chakras de la tradition védique, nous prenons de plus en plus conscience de cette évidence, et de la portée de ce savoir ancestral. Notamment durant cette période de grands changements.

 

Etudier la Géométrie Sacrée, ainsi que ses correspondances avec la psyché humaine, est d’une grande aide pour construire une relation plus consciente et responsable avec nous m’aime et notre environnement.C’est même indispensable d’explorer cette sagesse pour qui souhaite se connaître et s’engager sur un chemin d’évolution, à partir d’un référentiel fiable et intemporel.

Grâce aux rapports mathématiques que génèrent le Nombre d’Or, le canon humain de Léonard de Vinci met en évidence l’omniprésence de la Géométrie Sacrée au sein du corps humain, et de ses liens qui existent naturellement avec l’Univers. L’être humain est donc un microcosme à part entière qui s’inscrit parfaitement dans le macrocosme de l’Univers; en étant tous les deux soumis aux mêmes lois universelles ! Et ce, quelque soit ce que nous vivons !… Nous ne faisons qu’Un avec l’Univers. Comme l’Univers ne fait qu’Un avec chacun de nous !

 

Les Solides de Platon mettent en évidence que chaque élément qui compose notre corps physique et notre réalité toute entière, repose sur une géométrie bien précise et clairement définie. Sans eux, nous n’existerions même pas ! Etudier ces polyèdres est donc indispensable à la compréhension de la Géométrie Sacrée, et des liens qui nous unissent avec elle. Il est étonnant de constater que chacun d’eux est en relation avec l’une des 3 polarités humaines qui est en chacun de nous !
Tout comme, il est étonnant de constater que ces 5 volumes si différents, ont de nombreux points communs qui leur donnent un statut à part dans le monde de la géométrie. A savoir que :

  • Les faces qui composent chacun de ces volumes sont semblables,
  • Les arêtes qui composent chacun de ces volumes sont égales,
  • Les angles qui composent chacun de ces volumes sont les mêmes,
  • Et ils s’inscrivent tous dans un cercle !

 

 

Quand à la science initiatique des chakras, elle nous en apprend davantage sur la relation de ces volumes avec la psyché humaine. Elle nous révèle que chacun d’eux est connecté avec l’un des 7 chakras majeurs qui composent notre structure bio-énergétique, ayant tous un rôle et une fonction bien précis. Cette sagesse ancestrale nous enseigne aussi qu’il existe une multitude de correspondances entre ses formes et le monde extérieur, comme avec les couleurs et les sons, avec la nature, les animaux, le cosmos…

 

 

La Géométrie Sacrée permet donc de s’imprégner des lois universelles qui régissent toutes formes de création, y compris l’être humain. Elle possède en elle, le pouvoir de nous aider à dépasser la vision fragmentée et dualiste de notre mental égotique, pour rejoindre une dimension d’unité dont nous faisons tous partie. C’est en ce sens que la Géométrie Sacrée est source de guérison et un véritable guide d’éveil intérieur. Car nous avons un besoin urgent de nous reconnecter à nous m’aime, en prenant appui sur un savoir ancestral comme celui de la Géométrie Sacrée. Ceci pour retrouver notre intégrité naturelle et vivre davantage en conformité avec notre sagesse intérieure; pour répondre plus efficacement aux multiples défis qui nous font face. Et surtout pour mieux vivre cette période de profondes mutations !…

Vous avez aimé cet article ?
Alors likez et partagez-le !

Le Trésor Caché des Croix Ancestrales

Le Trésor Caché des Croix Ancestrales

Après avoir étudié la géométrie sacrée des croix celtique et occitane, j’ai eu envie d’aller plus loin dans l’étude d’autres croix ancestrales. Au fur et à mesure de cette exploration, j’ai découvert un univers fascinant, d’une grande variété et d’une richesse insoupçonnée. J’ai également pris conscience qu’elles contiennent en elles un savoir originel, que nos Anciens ont clairement identifié, et qu’il m’a été donné de retrouver en ces temps de profondes mutations. Grâce à ces travaux, j’ai pu retrouver les proportions justes de chacune de ces croix, et découvrir de ce fait, les vertus vibratoires de ces formes fortement structurantes et incarnantes.

Une Géométrie Sacrée à la portée de tous :

Lorsqu’on découvre la géométrie sacrée, on est souvent confronté à un hermétisme dû à la complexité des formes. Avec les croix, leur caractère dépouillé permet d’accéder directement aux principes fondamentaux qui régissent la géométrie sacrée, et de les assimiler plus facilement.

 

 

Après avoir étudié plus de 90 croix différentes, j’ai pu ainsi identifier 3 familles bien distinctes, qui reposent sur une compréhension toujours plus profonde des Lois de l’Univers.
1 – Les croix dites « naturelles » et profanes qui reposent sur une géométrie pleine de bon sens, sans l’usage du Nombre d’Or.
2 – Les croix dont la géométrie repose sur une simple quadrature et sur le Nombre d’Or.
3 – Les croix dont la géométrie repose sur une forme étoilée à 8 branches inégales. Forme qui sert également à l’élaboration d’un certain nombre de rosaces médiévales.

 

 

Chacune de ces familles offre une progression toute naturelle pour jouer avec les formes, et se familiariser plus aisément avec les principes qui régissent la géométrie, qu’elle soit profane ou sacrée. Chacune de ces croix est une leçon à part entière. Elles permettent ainsi d’acquérir facilement les bases de la Géométrie Sacrée; et d’expérimenter les multiples bienfaits que génèrent naturellement toutes formes sacrées. Ce qui est de nature à nous réconcilier avec la géométrie, souvent mal vécue durant notre scolarité !…

 

La Croix pour incarner sa Lumière :

Par essence, la Croix exprime la projection de l’Origine/Source/Lumière dans les 4 directions cardinales. Ce qui va ensuite permettre à la Création de se manifester et se déployer pleinement. La géométrie de la Croix représente donc les premiers mouvements de l’Esprit dans la Matière. Sans elle, rien ne pourrait prendre forme ! La Croix nous ramène donc aux racines du processus originel de toute création.

 

 

Si nous prenons comme référentiel, le système énergétique à 7 chakras de la Tradition védique, nous découvrons que le chakra-racine (muladhara) est en affinité avec les formes géométriques élaborées sur la base de 4, comme le carré, le cube,… et la croix par voie de conséquence ! (Là, je parle de croix dont les branches sont égales).
La Croix nous ramène donc à ce centre de gravité à travers lequel les racines de notre Etre/Soi/âme peuvent se développer. Nous permettant ainsi d’avoir les pieds sur Terre, et d’incarner ce pourquoi nous sommes faits !…

 

 

Il est d’ailleurs étonnant de constater que la géométrie de cette croix si ordinaire (symbole de l’addition!) est le résultat d’une déclinaison de 7 carrés de plus en plus petits ! En d’autres termes, cette croix illustre parfaitement – et d’une façon si anodine – la descente de la Lumière dans la Matière, pour ensuite être projetée dans les 4 directions cardinales de notre réalité ici bas ! Joli clin Dieu n’est-ce-pas ?…

 

 

Dessiner ces croix n’est donc pas seulement un exercice de géométrie « douce » et d’assimilation des principes fondamentaux qui régissent la Géométrie Sacrée. C’est aussi une opportunité à vivre ce processus de descente de l’énergie/Lumière/Amour à travers soi et au plus profond de soi (chakra-racine). Afin qu’elle soit projetée dans les 4 directions de notre univers intérieur – et donc extérieur !

Dessiner ces croix permet d’intégrer ce processus d’éveil intérieur, de vivifier les racines énergético-spirituelles de notre Etre/Soi/âme, de fortifier notre relation avec la Terre-Mère, et de nous ouvrir les portes pour mieux incarner nos aspirations les plus profondes !…

 

Il fût un Temps où la Géométrie Sacrée n’était réservée qu’à une élite ou à des initiés. Aujourd’hui, elle devient accessible à tous, comme le montre la géométrie de ces croix ancestrales. Car le moment est venu de nous reconnecter à notre Essence/Soi/âme (et la géométrie sacrée facilite cela). Pour que nous puissions répondre plus efficacement aux multiples défis qui nous font face, et transformer ainsi notre réalité actuelle !… Il n’est donc pas étonnant qu’un savoir aussi ancien et originel que celui de ces croix ancestrales refasse surface maintenant. Car nous avons un grand besoin de retrouver en nous le chemin vers la Lumière, et de l’incarner pleinement.

Il ne vous reste plus qu’à expérimenter chacune de ces formes cardinales pour assimiler ce savoir intemporel,
et découvrir une nouvelle dimension de vous-m’aime !

Cet article vous a plus ? Alors Likez et partagez-le !

12 Croix Ancestrales à Dessiner

Dessiner la Croix Occitane

Dessiner la Croix Occitane

Cette croix est dite « occitane » car elle est omniprésente dans la culture du sud de la France depuis des temps très anciens. De nombreuses villes, bourgades et autres villages – des
Pyrénées jusqu’aux Alpes – en ont fait leur emblème et l’ont intégrée dans leurs armoiries. Mais laissons les historiens avec cette énigme pour davantage nous pencher sur sa symbolique, sa géométrie et sur sa dimension énergétique, afin tenter de percer le mystère de sa longévité !?…

 

 

La symbolique du 4 :

Du 4 naît le carré avec ses 4 côtés égaux et ses 4 angles droits, ainsi que la croix qui symbolise l’origine Une et Indivisible qui rayonne dans les 4 directions. Dans la nature, le 4 est présent dans les 4 éléments de base : eau, air, terre et feu; les 4 règnes : minéral, végétal, animal et humain, les 4 saisons et les 4 points cardinaux. Chez l’être humain, le 4 se retrouve à travers les 4 membres, les 4 tempéraments : sanguin, lymphatique, bilieux et nerveux, dans les 4 ondes cérébrales : delta, thêta, alpha et bêta; ainsi que dans les 4 phases du déroulement de la vie humaine : enfance, adolescence, adulte et vieillesse. Le 4 met en évidence la présence de l’Unité reproduite 4 fois . Ce qui traduit la volonté de la vie à prendre forme dans la matière dans son totalité.

 

 

Sur un plan spirituel, le 4 représente l’oeuvre divine accomplie avec harmonie. Il incarne la réalisation idéale qui provient de l’Origine, de l’Un et qui s’étend aux 4 coins du monde. Ainsi, de nombreuses Traditions religieuses (grecque, latine, celte, chrétienne…) écrivent le nom de Dieu en 4 lettres. Les civilisations anciennes utilisaient aussi le 4 pour honorer les Dieux en relation avec les 4 points cardinaux. Chez les musulmans, le paradis est composé de 4 jardins. Les textes sacrés de l’hindouisme repose sur les 4 védas. 4 couleurs sont utilisés lors des cultes chrétiens : le blanc pour la pureté, le violet pour la royauté, le pourpre pour le précieux et le rouge écarlate pour le sang du christ. La Bible comprend 4 évangiles : Matthieu, Luc, Marc et Jean. Sur la croix sont inscrites ces 4 lettres : INRI ( Iésus Nazarethus Rex Indeorum). Le coeur de l’enseignement du Bouddha repose sur les 4 Nobles Vérités : l’existence de la souffrance, l’origine de la souffrance, la cessation de la souffrance ( ou racine du bien être), et le bien être accompli ( l’Eveil).

 

 

Le 4 est le nombre qui forge l’accomplissement du Tout, en affirmant en même temps la présence de l’Un. Par essence, le principe quaternaire est celui de la production active et de la création aboutie. Le 4 donne un sens à la matière et met en avant ce qui construit. Cela confère des qualités de stabilité, de durabilité et de solidité. Assimilé à la permanence et au caractère indestructible de la Création, il contribue activement à la perfection de toute chose ainsi créée.

Comme vous le voyez, toute forme élaborée sur la base de 4 est hautement symbolique ! Mais la croix occitane a quelque chose de plus que toutes ses congénères. A savoir la présence de ses 12 petits points situés aux extrémités de chacune de ses branches !…

 

 

La symbolique du 12 :

Le 12 possède une grande force symbolique qui provient de l’étroite relation entre le principe ternaire de toute création, et le principe quaternaire du pouvoir de la matière (3 x 4 = 12). Synonyme de perfection intégrée, le 12 s’inscrit d’emblée dans une dynamique hors du commun. Il marque cette union entre le monde matériel et les sphères du Divin. Le 12 est le nombre qui exprime le mieux la relation entre le Temps et l’Espace, tel que peut l’illustrer le cadran solaire. Le 12 existe dans de nombreuses cultures anciennes, car il incarne la Divinité sur Terre. La force du 12 se retrouve également à travers la pyramide qui associe le principe du 3 – avec ses faces triangulaires – et le principe du 4 – avec sa base carrée.

 

Le 12 est une référence en matière de chronologie avec les 12 heures du cadran solaire, les 12 mois de l’année, les 12 signes du zodiaque. Dans l’histoire, le 12 marque les étapes d’un cycle initiatique qui favorise l’accomplissement du plan divin sur terre. Ainsi dans la bible, Jésus s’est entouré de 12 apôtres pour accomplir sa destinée. Les 12 tribus d’Israël sont issues des 12 fils de Jacob. Dans l’Egypte ancienne, il était enseigné aux initiés qu’ils avaient 12 portes à franchir, dans leur passage après la mort. Les chevaliers de la Table ronde étaient 12 pour accompagner le Roi Arthur durant son règne. Dans la mythologie grecque, le 12 apparaît à travers les 12 travaux initiatiques et symboliques d’Hercule.

 

A l’image du zodiaque, le 12 incarne la mesure globale de l’être humain. Il représente les différentes étapes initiatiques du cycle naturel que tout individu doit parcourir, pour intégrer harmonieusement, les forces du principe ternaire du Divin, ainsi que celles du principe quaternaire de la matière. Ce qui amène souvent l’individu a expérimenté le renoncement, le sacrifice et le don de soi; jusqu’à ce qu’il s’abandonne pleinement aux exigences du Divin, en parfaite conscience et en totale acceptation de son sort.

 

La Symbolique du Rouge et du Jaune :

Ce sont toutes les 2 des couleurs chaudes comme peut l’être le sud de la France. Le rouge symbolise le réveil de la force et de la vigueur. A l’image du sang, le rouge est la couleur de la vie dans ce qu’elle est de vitale et de primordiale. Sur le plan ésotérique, cette couleur est bien sûr en analogie avec le sang du Christ. Quand au Jaune, il symbolise la chaleur et la lumière qui réchauffent le coeur et éclaire l’esprit humain. En cela, elle est source de sagesse. Celle qui rayonne et inonde de lumière, les sujets les plus obscurs et qui transmet les idées à travers les mots.

(Vous pouvez en savoir plus sur la symbolique des Nombres et des Couleurs dans mon livre « La Géométrie Douce »).

 

 

La Géométrie de la Croix Occitane :

Tout d’abord, il est bon de savoir qu’il y a tout un langage qui définit une croix. Hors celle-ci est dite à la fois : « grecque, pattée, cléchée, vuidiée (vidée), et pommetée « .
Grecque car ces branches sont de même longueur. Pattée (ou atésée) car ces branches s’élargissent du centre vers l’extérieur. Cléchée, car les extrémités se referment en formant une pointe saillante. Vuidiée car évidée de manière pour faire apparaître à l’intérieur une croix plus petite. Et pommetée car les points saillants sont couronnés de boules (trois par branche). Voyons maintenant de plus près la géométrie de cette croix si particulière.

 

 

L’étude de sa géométrie révèle la présence d’une quadrature. Ce qui n’est pas vraiment une surprise. Car nous la trouvons aussi dans la croix celtique. Mais ce qui est remarquable et inattendu, c’est la présence d’un second carré, lui aussi en quadrature avec le même cercle ! Ce qui permet de ce fait aux 12 points de la croix d’être en cohérence et en lien les uns avec les autres, et de diffuser pleinement l’énergie générée par cette double quadrature ! Nous avons donc 4 points situés sur le carré Ciel, et 8 sur le carré Terre.

 

Nous découvrons aussi la présence d’une forme étoilée à 8 branches qui permet d’obtenir le cercle pour la quadrature. Or, j’ai retrouvé cette même forme étoilée dans les travaux de Léonard De Vinci. Cette forme participe à la création de grilles énergétiques appelées  » Grilles de la Trinité », servant de base à certaines rosaces médiévales.

Nous sommes donc en présence d’une croix dans laquelle nous retrouvons une des formes de base en géométrie sacrée : la quadrature entre un cercle et un carré. Couplée avec une trame qui servait de base à la création de rosaces médiévales.

 

 

La Dimension énergétique de cette Croix Occitane :

Comme toute forme élaborée sur la base de 4 ( et la croix en particulier), cela entre en résonance avec notre chakra racine, siège de notre relation avec la Matière et de notre capacité à nous incarner sur Terre (= avoir le pieds sur terre). Ce qui la différencie des autres croix, ce sont ses 12 points situés aux extrémités. Ils sont à la fois des réceptacles qui vont canaliser l’énergie de la quadrature avec ses 2 carrés Ciel / Terre sur lesquelles ils sont positionnés, pour ensuite la diffuser dans les 4 directions cardinales. Rayonnement amplifié par les couleurs jaune ( chakra solaire / lumière / sagesse) et rouge (chakra racine / réveil de la Force et désir d’incarnation).

Nous pouvons aisément donc dire que cette croix occitane est un véritable sceau énergétique. Elle est certes chargée d’histoire. Mais elle a réussi a traverser le Temps jusqu’à nous. Tout simplement parce qu‘elle a vocation est de faire descendre l’énergie spirituelle /christique sur Terre, de la stabiliser et de la rayonner dans les 4 directions de la Terre et de l’espace.

Je vous invite à expérimenter le tracé de cette croix aux lignes très féminines, qui est à la fois très connectante, équilibrante et enracinante. Comme vous le verrez, son tracé ne nécessite pas de compétences particulières et demeure accessible à tous. Tracé à retrouver en cliquant ici.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors likez et partagez-le !

Le Mandala, source d’éveil intérieur

Le Mandala, source d’éveil intérieur

Comme toutes les formes d’art, le Mandala a la faculté de nous connecter à nos émotions. Or l’émotion est essentielle à la compréhension de la spiritualité. Car il génère le ressenti intuitif. En tant qu’être humain, nous avons besoin de l’émotion pour nous sentir vivant à l’intérieur de nous. Mais aussi pour nous connecter avec la partie spirituelle de notre être. Tout comme les corps physique et mental sont intimement liés, les corps émotionnel et spirituel le sont aussi entre eux. Cependant l’art du Mandala a quelque chose de plus qui le différencie de toutes les autres formes d’art, et qui peut nous amener encore bien plus loin sur ce chemin d’éveil intérieur. Ce quelque chose vient tout simplement du fait que le Mandala utilise la même matrice qui est à l’origine de toute forme de création sur Terre (y compris nous-même !). A savoir le cercle qui symbolise la sphère. Cette simple analogie fait toute la différence et permet au Mandala d’être un art unique en son genre, propice à l’éveil intérieur.

 

 

De par sa forme circulaire, le Mandala permet de renouer avec ses émotions dans un cadre à la fois sécurisant, maternant et pacifiant. Il a de ce fait, la capacité de réguler de nombreuses tensions internes pour instaurer un état d’être plus apaisé et détendu. L’activité du Mandala renvoie à un travail de création, issu d’un état d’esprit paisible et éveillé; où l’action de créer et de contempler n’est pas dissociée. Ce qui a pour effet d’annihiler la crainte de la maladresse, ou de l’incapacité à atteindre son objectif; et de permettre d’apprécier la nature des choses, telles qu’elles sont, en les exprimant simplement sans générer de lutte, ni d’être dans la volonté d’accomplir quelque chose. Il en ressort ainsi ce qu’il y a de bon et de digne, au moment présent; et offre l’occasion de se détendre et de s’ouvrir à l’Univers.

 

 

L’activité du Mandala pousse aussi l’artiste à transcender les limitations que lui impose l’ego. Jusqu’à rejoindre une dimension où toutes les parties de son être peuvent s’harmoniser et s’exprimer pleinement. A partir de là, l’artiste ne fait plus qu’Un avec son être et la Création. Il est en osmose avec ce flux créateur qui anime et sous-tend toutes formes de vie sur Terre. Il devient un canal complètement disponible et ouvert à travers lequel la Création peut s’écouler librement. Cette expérience extatique éveille l’artiste à sa véritable nature, qui est pure conscience complètement inter-connectée à l’Univers dans sa totalité. Il fait alors l’expérience de n’être plus qu’Un avec la Création. Il prend conscience qu’il est un microcosme à part entière, qui s’inscrit dans le macrocosme de l’Univers; et qu’ils sont tous les deux régis par les mêmes lois !…

 

 

C’est en ce sens que l’art du Mandala est source d’éveil intérieur. Car il a cette capacité à rassembler les aspects morcelés et dispersés de notre être, et nous ramène à ce centre, à l’essence même de notre véritable nature et de la vie, qui est pure conscience. L’activité du Mandala nous révèle que chacun de nous est une unité à part entière avec une dimension physique et visible : le corps, et une dimension spirituelle et non visible : l’âme / esprit. Cette unité a pour nom : « individualité« , c’est à dire « dualité indivisible« . Le corps et l’âme sont indissociables de l’être humain. Tant qu’il n’a pas pris conscience de son unité, seul l’ego peut lui faire croire le contraire !…

 

Vous avez aimé cet article ?… Alors likez et partagez-le !

Dessiner une Croix Celtique

Dessiner une Croix Celtique

La croix est l’un des symboles fondamentaux de l’Humanité et cela bien avant l’arrivée du christianisme. Elle symbolise l’Origine Une et Indivisible qui rayonne dans les 4 directions. Les branches de la croix représentent les 4 éléments : l’air, la terre, l’eau, le feu; ainsi que les 4 règnes : minéral, végétal, animal et humain, les 4 saisons, et les 4 points cardinaux de l’espace. Le cercle, à la fois magique et céleste, symbolise le Ciel / Cosmos. Le centre est un lieu de passage et de communication symbolique entre la réalité de ce monde manifesté et celle des autres mondes non-manifestés.

 

 

La croix celtique à branches égales représente toute l’étendue des possibilités contenues dans le centre qui se déploie de manière égale dans les 4 directions fondamentales du plan terrestre. Le débordement des branches par rapport au cercle nous laisse entrevoir que l’Etre se déploie au-delà de la sphère humaine.

 

 

Symboliquement, le 4 représente l’oeuvre divine accomplie avec harmonie. Il incarne la réalisation idéale qui provient de l’Origine, de l’Un et s’étend aux 4 coins du monde. Ainsi, de nombreuses Traditions religieuses (grecque, latine, celte, chrétienne…) écrivent le non de Dieu en 4 lettres. Les civilisations anciennes utilisaient aussi le 4 pour honorer les Dieux en relation avec les 4 points cardinaux; comme en Egypte et chez les aztèques. Chez les musulmans, le paradis est composé de 4 jardins. Les textes sacrés de l’hindouisme repose sur les 4 védas. 4 couleurs sont utilisés lors des cultes chrétiens : le blanc pour la pureté, le violet pour la royauté, le pourpre pour le précieux et le rouge écarlate pour le sang du christ. La Bible comprend 4 évangiles : Matthieu, Luc, Marc et Jean. Sur la croix sont inscrites ces 4 lettres : INRI ( Iésus Nazarethus Rex Indeorum). Le coeur de l’enseignement du Bouddha repose sur les 4 Nobles Vérités : l’existence de la souffrance, l’origine de la souffrance, la cessation de la souffrance (ou racine du bien être), et le bien être accompli ( l’éveil).

 

 

Assimilé à la permanence et au caractère indestructible de la Création, on confère facilement au 4 des qualités de stabilité, de durabilité, de solidité et de concrétisation. Le 4 donne un sens à la matière. Il met en avant ce qui est construit, posé et enraciné dans la matière. Dessiner une forme élaborée sur la base de 4 permet de faire l’expérience de ses vertus d’enracinement , de stabilité; et nous permet de renforcer notre relation avec la Matière, les éléments et la Terre-Mère.

 

Comme le montre cette courte vidéo, la construction de cette croix celtique repose sur une quadrature entre un cercle et un carré. Ce qui est une excellente base car la quadrature permet  » la rencontre harmonieuse entre l’Esprit (le cercle) et la Matière (le carré) ». (Pour en savoir plus sur le sujet, cliquez ici)

 

Nous retrouvons ensuite les 4 cercles qui symbolisent les 4 éléments / directions/règnes. Puis le petit cercle central qui peut être associé à l’Origine, à l’éther (5ème élément) ou au passage à d’autres dimensions.

 

 

Dessiner cette croix celtique ne présente pas de difficultés particulières et demeure très accessible pour un néophyte. Elle permet de faire l’expérience de la puissance de ce genre de formes élaborées sur la base de 4, sans être un as du tracé ! Une fois réalisée, je vous invite à l’afficher chez vous afin de vous familiariser avec ses vibrations apaisantes, et ressentir l’impact bénéfique que cela génère sur vous et dans votre espace de vie. Cela peut prendre un peu de temps. Car cela dépend de votre degré de réceptivité, et de la qualité vibratoire de votre lieu. Mais dans tous les cas, cela agira favorablement !

Vous avez aimé cet article ? Alors likez et partagez-le !…

Les Bienfaits de la Géométrie Sacrée

Les Bienfaits de la Géométrie Sacrée

Il fût un temps où la géométrie sacrée n’était réservée qu’à une élite ou à des initiés. Aujourd’hui elle devient accessible à tous. Car elle permet d’effectuer un véritable travail de guérison nécessaire et salutaire pour notre évolution actuelle. Pratiquer la géométrie génère de multiples bienfaits sur notre psyché humaine.

 

 

Au niveau créatif :
Introduire la géométrie sacrée dans ses créations, c’est assurément élever sa créativité à un niveau supérieur. Car elle permet de réaliser des oeuvres davantage en harmonie avec les lois de l’Univers.Et par voie de conséquence, elle amène à renouer le contact avec la dimension sacrée qui est en nous et autour de nous. La géométrie sacrée permet de s’imprégner des lois universelles qui régissent toute création sur Terre, y compris nous-même ! Avec elle, nous découvrons qu’il existe des rapports mathématiques constants au sein même de toutes les formes de création , qu’elles soient minérale, végétale, animale ou humaine. S’initier à la géométrie sacrée, c’est s’ouvrir à l’expérience du Vivant dans la forme. C’est renouer le contact avec le Vivant qui est en soi, et l’exprimer pleinement en s’harmonisant avec les lois qui le régissent. En cela, la géométrie sacrée permet de réaliser des oeuvres qui ont le pouvoir d’élever notre conscience à un niveau supérieur parce qu’elles sont en harmonie avec le dessein divin.

 

 

Au niveau psychique :
La pratique de la géométrie sacrée permet de se familiariser et de s’imprégner des hautes vibrations que génèrent naturellement les formes sacrées. Elles exercent de ce fait une action tout à fait particulière sur notre psychisme. Et plus particulièrement sur la glande pinéale et le centre énergétique avec lequel elle est reliée : le 3ème oeil (voir article complet sur ce sujet). Plus cette glande se décalcifie sous l’action de ces hautes vibrations, plus son centre énergétique devient actif et efficient. Ce qui nous amène à mieux identifier les limitations du système de croyances dans lequel nous avons fonctionné jusqu’à présent. Et nous pousse à sortir du « pilotage automatique » auquel nous sommes trop souvent soumis dans nos choix de vie. Jusqu’à découvrir en nous de nouvelles potentialités et perspectives que nous ne soupçonnions même pas, et changer ainsi radicalement la perception de notre réalité et de notre vie.

 

 

Au niveau spirituel :
La géométrie sacrée développe la conscience qu’il existe un ordre naturel et immuable qui sous-tend toute forme de vie, y compris nous-même. Ce qui est de nature à transcender notre vision fragmentée et séparatiste de la vie. Jusqu’à réaliser que l’être humain est un microcosme à part entière qui s’inscrit dans le macrocosme de l’Univers; et qu’ils sont tous les deux régis par les mêmes lois !… Elle a ce pouvoir d’inter-agir avec toutes les dimensions de notre Etre, jusqu’à ce que nous en devenions conscients. La géométrie sacrée permet donc de rejoindre une dimension d’unité dont nous faisons tous partie en tant que champ d’énergie vivant et pleinement intégré à la Création. Elle nous ramène au coeur du Vivant, et nous éveille à cette réalité que la vie sous tous ses aspects est sacrée.

 

 

C’est en ce sens que la géométrie sacrée est une voie initiatique unique en son genre, ainsi qu’un véritable guide d’évolution intérieure. Car une fois comprise par l’intellect et expérimentée avec le coeur, elle génère de profonds changements qui nous éveille à notre véritable nature, et à notre potentiel illimité en tant qu’esprit humain.

Vous avez aimé cet article ? Likez et partagez-le !

Les 7 Spirales d’Aberlemno

Les 7 Spirales d’Aberlemno

D’origine celtique, ce motif est présent au sein d’une stelle sculptée, située près d’une chapelle à Aberlemno en Ecosse. J’ai découvert ce motif dans un ouvrage consacré à l’art celtique en 1997. Très vite, j’ai été attiré par l’originalité et la fluidité de ses formes. A un tel point que j’ai eu envie d’en savoir plus sur son architecture géométrique.

9 ans de quête et de recherche :

Eh oui, il m’a fallu tout ce temps pour identifier son tracé. Et je me demande encore aujourd’hui, comment j’ai pu y arriver, tellement il m’a fait tourné la tête !… En fait, ses 7 spirales sont regroupées en 2 groupes.Le premier (en jaune) concerne la spirale du centre + 3 des 6 autres, et sont strictement semblables. Le second groupe (en rouge) concerne les 3 autres spirales qui présentent une légère rotation de 30° par rapport à celles du premier; et sont alignées sur un cercle Phi que l’on obtient grâce au Tracé en Extrême Raison . Comme je vous l’ai dit, il fallait le trouver ?!…

 

 

La Tri-Unité Sacrée :

Au delà de la complexité de son tracé, ce motif est riche d’enseignements, notamment par l’omniprésence du « 3 ». Si nous prenons le temps de l’observer de plus près, nous pouvons constater que chacune de ces 7 spirales sont partagées en 3 (!).Dans de nombreuses traditions, le 3 est en relation avec la force créatrice engendrée par l’unité reproduite 3 fois. Chez les chrétiens, elle se manifeste à travers la Trinité : le Père, le Fils et le Saint Esprit; chez les hindous avec Brahma, Vishnou et Shiva; et dans l’Egypte ancienne avec Osiris, Isis et Thot

.
Toute vie sur terre est régie par ce principe ternaire qui se manifeste par un début,puis l’épanouissement, et par la fin. Source de création, le 3 suggère vitalité, dynamisme et mouvement. Avec lui, l’énergie descend dans la matière et la vie prend forme. Les premières fleurs à 3 pétales apparaissent : lys, glaïeul, iris… Le concombre, le poivron les melons sont également créés sur la base du 3. La structure des atomes repose sur le principe du 3 avec le proton, le neutron et l’électron. Les couleurs primaires sont au nombre de 3 : le rouge, le jaune et le bleu; de même que les couleurs secondaires : l’orange, le vert et le violet. En géométrie, le 3 engendre le triangle avec ses 3 côtés et ses 3 angles.
Le 3 symbolise donc le principe universel et immuable du commencement, de l’accomplissement et de l’achèvement; de la naissance, de la croissance et de la mort. Il est également en relation avec le principe terre/ciel/homme, qui met en évidence les 3 plans de conscience chez l’être humain : le plan physique, le plan psychique et le plan spirituel. Enfin le 3 est souvent associé à la naissance physique : père, mère et enfant, et spirituelle à travers la Tri-unité : corps, âme et esprit.


La culture celte est riche de symboles élaborés sur la base du 3. Comme le triskell par exemple, qui incarne parfaitement ce principe ternaire à la fois immuable et dynamique. Mais ce motif d’Aberlemno possède en lui quelque chose de tout à fait remarquable qui le rend tout à fait unique : c’est la présence de 3 triskells !?…

 

Le « 7 » est dans le « 6 » :
Durant mon parcours, j’ai souvent rencontré des spiritualistes à la recherche de formes géométriques élaborées sur la base de « 7 ». Comme si ces formes avaient quelque chose de spécial. Bien sûr nous pouvons facilement faire le lien avec le système énergético-spirituel des chakras. Mais personnellement, je n’éprouve pas d’attirances particulières avec ce genre de formes. Je préfère de loin celles élaborées sur la base du « 6 » comme notre triple triskell. A l’image de l’étoile tétraédrique, le 6 génère une structure propice à l’équilibre des énergies du Ciel et de la Terre, et amplifie de ce fait le sentiment d’unité avec la vie et le cosmos. Une fois cette harmonie acquise, le « 7 » prend alors tout son sens. Selon la Genèse, la Création du Monde a duré 6 jours. Et le 7ème jour, Dieu contempla son oeuvre.
Personnellement, je sens davantage d’affinité entre ce triple triskell et le système à 7 chakras. Car il met en évidence le caractère dominant du chakra couronne (violet). Ainsi que les liens d’interdépendance qui les unissent entre eux.

Parlons Géométrie Sacrée maintenant !

Avec un motif aussi complet, il me semblait important de l’intégrer dans une structure tout aussi harmonieuse. Voici ce que j’ai fait :

1 – A l’aide du tracé en extrême raison, j’ai réalisé cette trame dans laquelle Phi, le Nombre d’Or est omniprésent.

 

Pour cela, il suffit de partir de chaque sommet du carré de base, puis de diviser le segment OA  par 1.618 pour obtenir le point F. A l’aide du compas, reporter ensuite le segment OF au niveau de chaque sommet du carré de base. Pour tracer les 4 premières droites les plus proches du centre. Recommencer ce tracé à partir de OF pour obtenir le point G. Et ainsi 4 fois de suite encore.

 

2 – J’ai pu ensuite positionner le triple triskell en prenant appui sur une partie de cette trame.

 

3 – Puis j’ai placé la frise d’entrelacs arc-en-ciel en prenant appui sur d’autres droites de la trame.

 

4 – Celle-ci m’a également permis de placer les 4 entrelacs angulaires pour terminer ce tableau.

 

De cette façon, chaque élément est en harmonie avec Phi. Rien n’est là par hasard. Tout se tient et se trouve en cohérence avec l’ensemble du tableau.

 

Si vous souhaitez découvrir le tracé de ce triple triskell unique en son genre, vous le trouverez dans ma boutique en ligne en cliquant ici.

Utiliser le Nombre d’Or

Utiliser le Nombre d’Or

Le Nombre d’Or (Phi) occupe une place à part dans l’univers des nombres. Issu d’un rapport entre le 1 (chiffre de l’origine, de l’Un et du Tout ) le 2 (chiffre de la dualité, de l’alternance et de la complémentarité ) et le 5 (chiffre de l’harmonie dynamique et de l’emboitement à l’infini ), le Nombre d’Or est un chiffre décimal qui n’a pas de fin. Il est donc animé d’un mouvement perpétuel. Semblable à ce continuum qui nous conduit aussi bien de l’infiniment petit, qu’à l’infiniment grand, le Nombre d’Or amène vie et mouvement partout où il est présent. C’est pour cela qu’il est appelé Nombre « d’Or » parce qu’il transforme en or / lumière tout ce qu’il touche. Sa seule présence au sein d’une forme, entraine immédiatement une élévation du taux vibratoire de celle-ci.

 

 

Utiliser le Nombre d’Or dans ses créations augmente considérablement leur pouvoir d’attraction et leur rayonnement. Avec lui, la forme prend une nouvelle dimension. Elle n’est plus une coquille vide. Mais devient habitée par une vibration, une pulsation qui n’a ni début, ni fin. La forme visible porte en elle quelque chose d’invisible et d’indicible. Tout comme l’être humain est composé d’une forme visible (le corps) qui est animée par une forme non-visible (l’âme / esprit).

 

 

Utiliser le Nombre d’Or dans ses créations, c’est créer des oeuvres qui entrent en résonance avec la totalité de notre unité humaine, qui est à la fois corporelle et spirituelle. C’est pour cela que lorsque nous sommes en présence d’une oeuvre imprégnée de géométrie sacrée, il se passe quelque chose de si particulier. Quelque chose que le mental ne peut saisir, mais que le coeur peut sentir. Quelque chose qui permet à l’ego de communier avec cette essence divine qui est en chacun de nous. Quelque chose qui permet à la conscience de faire l’expérience d’elle-même à travers la forme qu’est le corps.

 

 

Utiliser le Nombre d’Or dans ses créations, c’est rendre tangible et palpable ce qui est invisible et caché. C’est construire un pont entre le profane et le sacré. Afin de permettre à l’artiste/créateur et au spectateur, d’entrer dans une nouvelle dimension de soi : celle du royaume de l’âme et de l’Esprit. Le Nombre d’Or est à la fois un guide et un passeur. Il a cette capacité à nous conduire d’une réalité temporelle vers des dimensions intemporelles où le temps psychologique n’existe pas. Il a cette capacité de nous ouvrir la porte à cet espace intérieur d’où proviennent la véritable créativité et l’authentique beauté. Il a cette capacité de nous révéler notre essence, qui n’est que beauté et richesse.

 

 

Utiliser le Nombre d’Or dans ses créations, c’est inévitablement entrer dans une quête initiatique. A travers laquelle, notre conscience qui a trop tendance à s’identifier à la forme (ego) tendra à s’ouvrir à la non-forme (âme/essence/esprit). Jusqu’à se reconnaître en tant qu’individualité – qui signifie : dualité indivisible – pleinement incarnée. Ce n’est qu’à partir de ce nouvel équilibre conscient, que nous pourrons alors inter-agir de façon harmonieuse avec ce qui nous entoure; et contribuer ainsi à la venue d’une nouvelle réalité sur Terre.

Cet article vous a plu ? Alors likez et partagez-le !

Le Mandala ou l’art de cultiver le moment présent.

Le Mandala ou l’art de cultiver le moment présent.

L’une des principales vertus de l’art du Mandala est de nous ramener à l’unité du moment présent. De par sa forme circulaire et l’agencement symétrique et concentrique de ses motifs, le Mandala a la faculté de focaliser notre attention en un point intemporel et immuablement stable. Avec lui, nous entrons dans un autre espace-temps. Dans lequel le passé et le futur disparaissent pour ne laisser la place qu’au moment présent.

 

 

Si par cas, notre mental se remettait en action pour une raison ou une autre, ce défaut d’attention ne manquerait pas de se manifester au sein du Mandala. Avec lui, tout manque d’attention se paye cash ! Combien de fois, j’ai vu la pointe de mon compas se défausser. Et voir brusquement le crayon ( ou pire le feutre) barrer d’un trait franc et net, une grande partie d’un tracé qui m’avait demandé plus d’une heure pour le réaliser !… Simplement parce qu’à un moment quasi-infime, je n’avais pas été suffisamment présent dans mon action !… Je vous laisse imaginer les émotions négatives qui n’ont pas manqué (elles) de se manifester aussi vite que l’éclair !…Ce genre d’expériences est très formateur, croyez-moi !

 

 

Le Mandala est un miroir sans faille de notre état d’être à l’instant T. Dès que nous le quittons, nous le voyons aussitôt. C’est en ce sens que l’art du Mandala est un formidable support pour cultiver et s’unifier avec le moment présent. Avec lui, nous n’avons plus besoin de penser à ce que nous allons faire tout à l’heure, demain ou durant les prochaines vacances. Tout comme nous n’avons plus besoin de ressasser des souvenirs agréables ou désagréables. Seul compte ce moment-là ici et maintenant. Nous pourrions dire que l’activité du Mandala libère notre mental des mailles aliénantes du Temps pour nous ramener à la seule et unique réalité qui vaille la peine (ou la joie) d’être vécue : celle du présent. Car il faut bien reconnaitre une chose, nous avons trop tendance à vivre pour un avenir meilleur, en nous souvenant du passé, tout en oubliant le présent pour nous échapper d’une réalité insatisfaisante !…

 

 

Le bien-être que génère naturellement l’activité du Mandala vient justement du fait qu’il nous ramène sans cesse à cette réalité du moment présent, d’une façon douce, ludique, unifiante et équilibrante. Avec lui, le passé et le futur ne comptent plus. Nous pouvons alors redevenir présents à nous-mêmes. Le brouhaha extérieur laisse la place au calme et silence intérieurs. De plus, le Mandala nous offre la possibilité de co-créer quelque chose de beau et de gratifiant. Ce qui rend le moment présent intensément plus prégnant et satisfaisant. Nous nous enrichissons alors de l’intérieur, grâce à ce moment de communion avec notre Présence qui a toujours été là. Mais que nous abandonnons trop souvent au profit d’un passé révolu et d’un avenir imaginé.

Le Mandala est un art qui nous enseigne comment cultiver le moment présent de façon unifiante et épanouissante. Car c’est bien là qu’est notre seul et unique pouvoir/trésor. Dès que nous quittons le moment présent, nous perdons de ce fait ce pouvoir et ce trésor qui nous sont destinés. Et c’est toujours au profit de quelqu’un d’autre !…

Dessiner un Mandala Arc-en-Ciel

Dessiner un Mandala Arc-en-Ciel

Dans cet article, je vous propose d’explorer un peu plus l’art du Mandala, à travers la réalisation de ce motif riche d’enseignements.

Elaboré sur la base de 6, la structure de ce mandala repose sur une étoile tétraédrique ( 6 branches ou Sceau de Salomon), ainsi que 7 Semences de Vie ( ou Graine de Vie). Nous avons donc là, une structure qui allie à la fois droites et courbes, étoiles et cercles. Ce qui est de nature à solliciter nos 2 hémipshères cérébraux de façon consensuelle et unifiante. Car le cerveau gauche (rationnel et analytique) est en affinité avec les lignes droites, polygones et formes rectilignes. Et le cerveau droit (intuitif et synthétique) l’est avec les lignes courbes, cercles et formes arrondies.

 

 

Ce motif est également intéressant à dessiner, car chaque étape suit une chronologie simple, fluide et pleine de bon sens. Ce qui est de nature à détendre le cerveau gauche qui n’a plus besoin de calculer, mesurer,; ni de se « prendre la tête » pour réaliser ce type de tracé qui peut sembler très géométrique. Et favoriser ainsi une meilleure connexion avec le cerveau droit.

J’ai associé ce mandala avec les couleurs de l’arc-en-ciel en raison de la présence de 7 formes identiques. Ce qui me fait dire que le « sept » est dans le « six » ! J’ai souvent rencontré des chercheurs de vérité en quête de formes élaborées sur la base de 7 pour leurs pouvoirs sois-disant plus « connectant spirituellement ». Or je trouve que ce type de mandalas l’est davantage. Car il met davantage en évidence le degré d’interdépendance entre chaque couleur / chakra qui compose notre unité humaine. C’est pour cela que j’ai choisi de placer la couleur violette au centre, car elle est en résonance avec le chakra couronne qui gouverne l’ensemble de notre système énergético-spirituel.

Je vous invite donc à expérimenter cette forme mandalique en portant votre attention sur ce qui se passe en vous lors de sa réalisation. Notez/observez les difficultés/résistances que vous rencontrez. Si elles interviennent au niveau de la réalisation de la trame, peut être avez-vous des difficultés avec l’ordre, les limites établies, l’autorité, la structure qui peut vous paraitre limitante, laborieuse voire non-productive au niveau créatif ?!…Peut-être avez-vous des difficultés à donner forme à vos projets, à les concrétiser ou à les finaliser ?!… Dans ce cas, ce type d’exercice peut vous aider à vous réconcilier avec la notion d’ordre, de structure et de concrétisation.
Si ces difficultés/résistances émergent au niveau de la mise en couleurs. Peut être ne savez-vous pas comment exprimer vos émotions sans vous laisser emporter par elles ? Que vous n’arrivez pas à être en phase avec votre sensibilité ? Que vous ignorez votre propre potentiel et votre talent personnel ?… Dans ce cas, cet exercice vous offre un espace naturellement ouvert et sécurisant, pour exprimer votre sensibilité en toute quiétude, et vivre une expérience unifiante et gratifiante avec vos émotions. Et vous révéler davantage à vous-même !…

Choisissez le support et la technique qui vous convient le mieux : papier, toile, carton entoilé,… crayons de couleurs, feutres, aquarelle…
Tout en gardant à l’esprit que ce n’est pas le résultat qui compte, mais le vécu !
Vous êtes prêt(e)s ? Alors cliquez ici pour télécharger le tracé chronologique de ce mandala arc-en-ciel, et lancez-vous dans cette aventure intérieure !
Partager ensuite votre expérience en laissant un commentaire en-dessous de cet article.
A vous de jouer maintenant !

Ré-enchanter notre vie

Ré-enchanter notre vie

Notre civilisation moderne, dominée par la rationalité, la science et la technologie, glisse inexorablement vers le non-sens et la mort. En cherchant à comprendre le monde de façon objective, à placer la race humaine au-dessus de tout, à soumettre la nature et à la forcer à nous livrer ses secrets, nous avons désenchanté le monde dans lequel nous vivons , pour devenir le plus grand prédateur de la planète.

Alors comment ré-enchanter notre vie avec ce monde en perdition ? Comment retrouver une harmonie avec les éléments et le vivant qui nous entoure ? Comment retrouver un sens à sa vie dans ce chaos ambulant ?…

CELA PASSE PAR UNE BASCULE INTERIEURE ! !

Notre mode de vie et les schémas aliénants de notre société moderne sollicite outrageusement notre cerveau gauche rationnel et logique, au détriment du cerveau droit intuitif et sensitif. Ce qui nous amène à ne voir le monde que d’une façon unilatérale et fragmentée, et à l’appréhender comme quelque chose d’utile (ou pas) afin d’assouvir notre quête insatiable de confort, de sécurité et de domination.

Pour « basculer » sur notre cerveau droit et passer sur un mode plus sensible et éveillé, bien des pratiques de Bien-être existent comme celle du Mandala par exemple.

Le Mandala ou l’art d’enchanter sa vie intérieure :

Le Mandala offre un espace naturellement ouvert, centré et unifiant, qui place nos 2 hémisphères cérébraux en situation d’épanouissement réciproque. Ce qui est de nature à soulager notre cerveau gauche des nombreuses tensions accumulées par notre mode de vie; et à développer des alliances vertueuses avec le cerveau droit. De ce fait, notre vision dualiste et compartimentée de la réalité se transforme en une vision plus globale et unifiée. Nous prenons alors conscience que nous ne sommes ni au-dessus, ni en-dehors de la Nature. Mais pleinement intégré et partie prenante d’une nature complètement autonome, fortement créative, souvent surprenante et tellement imprévisible !

Cette reconnexion intérieure a le don de nous éveiller à notre puissance créatrice, et de nous placer devant la nécessité d’inter-agir avec elle, et non contre elle. Notre vie prend alors un nouvel élan et une nouvelle dimension dans laquelle se mêle joie, enthousiasme avec conscience et responsabilité.

L’activité du Mandala peut sembler anodine et pleine d’innocence. Mais cet un art qui a la capacité de nous aider dans cette « bascule » intérieure afin de ré-enchanter notre vie. Encore faut-il quitter la sphère mentale et s’ouvrir à l’expérience de cet art unique en son genre, à la portée de tous !…

 

 

Les 5 Familles de Mandalas

Les 5 Familles de Mandalas

Dessiner un mandala, c’est revenir inévitablement aux principes fondamentaux qui régissent la Création. Appréhender ces notions est essentiel pour devenir plus conscient des multiples interactions que génèrent naturellement le mandala avec la psyché humaine et la vie qui nous entoure. Il est donc possible de distinguer 5 principes fondamentaux qui permettent à la vie d’être ce qu’elle est, aussi bien en nous-même, qu’autour de nous :

1 – Le principe du mouvement symbolisé par la spirale, qui traduit le fait que tout part du centre, se déploie et y retourne.

2 – Le principe de rayonnement représenté par le mandala radian, qui traduit le rayonnement que génère l’énergie contenue dans un point central.

3 – Le principe d’interdépendance représenté par le mandala entrelac, qui traduit le fait que la vie est un tissu de relations entre chaque être vivant sur Terre.

4 – Le principe d’emboitement représenté par le mandala étoile, qui traduit le fait que tout microcosme est semblable au macrocosme et qu’ils sont tous les 2 régis par les mêmes lois universelles.

5 – Et le principe de diversité représenté par le mandala fleur, qui traduit toute la richesse et la beauté des multiples facettes que peut prendre la Création.

Chacun de ces principes est unique et indissociable les uns des autres. Ensembles, ils forment un Tout naturellement cohérent et harmonieux. Grâce à eux, il est possible de voir toute forme de création sous un angle à la fois unique et plus complet. Dessiner un mandala, c’est entrer en résonance avec chacun de ces 5 principes fondamentaux. C’est aussi un moyen habile et ludique,pour explorer toute la richesse qu’offre ce support, aussi bien en terme d’expression créatrice, qu’en terme d’épanouissement personnel.

Pour en savoir plus sur ce sujet, découvrez mon livre « La Géométrie Douce » dédié à la création de mandalas.

Le Secret des Mandalas Sacrés

Le Secret des Mandalas Sacrés

Après avoir dessiné des mandalas de toutes sortes, je me suis intéressé aux mandalas de différentes cultures pour mieux comprendre leur caractère intemporel et la force de leur rayonnement. En les étudiant, cela m’a progressivement amené à explorer les arcanes de la géométrie sacrée, jusqu’à découvrir le mystère de la longévité de ces mandalas sacrés. Ce qui m’a le plus surpris, c’est qu’ils obéissent finalement à des règles assez simples et universelles, qui reposent sur l’usage du Nombre d’Or à travers la quadrature du cercle et le tracé en extrême raison. Ce qui les différencie, c’est l’expression artistique et l’influence culturelle qui viennent ensuite s’y apposer.

 

Le cas des triskells
J’ai une histoire très particulière avec cette famille de mandalas d’origine celtique. Dès le début de ma quête intérieure, j’ai croisé la route de ce triple triskell d’Aberlemno (écosse). Je l’ai découvert dans un ouvrage d’art celtique. Pendant des années, j’ai cherché à retrouver son tracé sans succès. Jusqu’à ce que je découvre une photo de ce motif, qui me permette par la suite, de l’étudier avec plus de précision et de fiabilité. Etudier ce genre de motifs a de quoi vous faire tourner la tête. Il est très difficile de rester concentré et aligné sans se faire emporté par le mouvement rotatif que ces 7 spirales génèrent entre elles. Il m’a fallu 9 ans et des circonstances bien particulières pour percer son mystère, et identifier le chemin pour le dessiner entièrement. Je me demande d’ailleurs encore aujourd’hui, comment j’ai fait pour y parvenir !…A partir de cette découverte, j’ai pu ensuite retrouver le tracé de plusieurs triskells beaucoup plus simples.

Le cas des yantras
Tout comme pour les triskells, étudier les yantras m’a également demandé du temps et plusieurs années de cheminement intérieur pour parvenir à identifier la chronologie de leurs tracés. C’était d’autant plus laborieux que leur structure de base est faite essentiellement composées de cercles, et non de droites comme j’avais coutume de croire – approche occidentale oblige ! Il m’a fallu donc passer de la droite à la courbe pour ouvrir la porte de leur géométrie de base. A partir de là, c’est devenu beaucoup plus simple et fluide. Cela m’a permis de mettre en évidence l’interdépendance qui existe entre les 4 portes et le mandala central ! Pour ce qui est de l’étude du Sri Yantra, cela s’est révélé plus ardu. Car ce n’est pas simple de faire coïncider parfaitement 9 triangles de taille différente ! Vous trouverez d’ailleurs sur ce site, une version de son tracé qui me semble valide par la présence du Nombre d’Or, du tracé en extrême raison et de la pyramide sacrée.

 

Le cas des rosaces
Durant toutes ces années d’études et de recherches dans la géométrie des mandalas sacrés, je me suis rendu compte qu’il existe en fait 2 familles de rosaces.
La première repose sur l’usage du Nombre d’Or comme les autres mandalas du monde entier.
La seconde prend appui sur l’usage de grilles énergétiques qui sont en lien avec un enseignement ésotérique dont je connais pas la teneur. Cette famille de rosaces est facile à identifier, car elles sont élaborées sur la base de 2 carrés, donc de 8. Par contre, il est difficile d’identifier à quelle grille elles correspondent !… D’après mes recherches, ces grilles seraient à l’origine de ce tracé de Léonard de Vinci. Néanmoins ces grilles peuvent être intéressantes comme base pour la création de mandalas plus personnalisés, tout en faisant l’expérience de leur taux vibratoire élevé. Pour en savoir plus sur ces grilles, cliquez ici.

 

Après avoir étudier ces mandalas de différentes cultures, j’en suis arrivé à la conclusion qu’ils doivent leur longévité et leurs performances invisibles, à un usage approprié du Nombre d’Or. Cela leur permet d’être en conformité avec l’ordre cosmique de la vie, et de nous gratifier sans relâche, des vertus de leurs ondes bénéfiques. Dessiner ou contempler chacun de ces mandalas sacrés, c’est s’imprégner des lois universelles qui régissent toute création, et qu’utilisent les artistes depuis toujours. Elles sont agissantes et même soignantes, car elles sont porteuses de sagesse et de vie, et reposent sur des fondements d’une objectivité absolue.

La Voie du Mandala

La Voie du Mandala

Le mandala est une voie qui associe à la fois art, thérapie douce et sens du sacré.

 

Une voie créative unique en son genre

De par sa forme circulaire, le mandala nous propose un modèle de création unique en son genre. Un modèle qui prend racine dans le processus même de toute création sur terre. Nous-même avons utilisé cette matrice unique et universelle qu’est la sphère, pour venir sur terre ! Ce qui fait du mandala, un espace de création où les possibilités sont infinies. Il suffit d’étudier l’histoire de l’humanité, pour se rendre à quel point, le cercle est présent dans les différentes traditions et cultures du monde entier. Le mandala est une voie créative unique en son genre car il offre la possibilité de créer des mandalas de toutes sortes : mosaïque, broderie, fil tendu, ferronnerie, terre, et même en tatouage ! Il s’adapte à toutes les techniques,à tous les supports et à toutes les personnalités. C’est un art ouvert et accessible à tous. Chacun peut s’y aventurer et découvrir son talent personnel en toute quiétude et confiance. Avec le mandala, il y a de la place pour tout le monde. C’est un catalyseur et un révélateur de talents. Le mandala nous ramène à ce flux créateur qui est en chacun de nous. Il nous invite à l’exprimer en harmonie avec notre nature intérieure. En cela, le mandala est une voie créative qui a la particularité de nous révéler davantage à nous-même, et d’exprimer notre potentiel personnel de façon unifiante et épanouissante. Avec le mandala, il n’est pas nécessaire d’être un artiste pour être un créateur !

 

Une voie thérapeutique

La forme unique et universelle du mandala permet d’entrer en interaction douce et profonde avec son univers intérieur, tout en étant intimement relié au macrocosme du monde extérieur. L’activité du mandala favorise la mise en mouvement des différentes parties de notre être; jusqu’à la mise en place d’un nouvel équilibre, plus profond et plus harmonieux. Le mandala contribue à construire une harmonie intérieure si elle a disparu, ou la consolide si elle existe déjà. C’est un art qui permet de prendre soin de soi. Car il facilite la reconnaissance des différentes facettes de notre univers intérieur, et contribue à les unifier de façon cohérente et harmonieuse. L’activité du mandala nous renvoie à notre unité et à notre entièreté. A cette capacité à nous ouvrir à nous-même et à faire face à ce qui est en souffrance, abandonné ou rejeté pour en prendre soin. Il nous offre constamment la possibilité de reconnaitre chaque aspect de nous-même, comme faisant partie de notre être.
Le mandala tend à favoriser le processus d’individuation. Processus naturel de différenciation qui ne vise pas à l’isolement des autres; mais qui au contraire, vise à développer une relation plus authentique et plus ouverte vis à vis de soi et des autres. le mandala est une voie thérapeutique, car il tend à rassembler les aspects dispersés et morcelés de notre personnalité, pour construire une harmonie davantage en conformité avec notre nature intérieure.

Une voie initiatique et sacrée

Le mandala stimule à la fois notre potentiel intérieur, tout en nous amenant à devenir un médiateur plus conscient des forces naturelles qui nous animent à chaque instant. L’activité du mandala permet de s’imprégner des lois universelles qui régissent toute création et qu’utilisent les artistes depuis toujours. Elles sont agissantes et même soignantes, car elles sont porteuses de sagesse et de vie, et reposent sur des fondements d’une objectivité absolue. C’est une voie initiatique qui éveille notre créativité naturelle, tout en nous replaçant au centre de notre verticalité et de notre horizontalité. Pour retrouver une place non pas unicellulaire et centrée sur l’ego, mais plus ouverte vers soi et vers les autres. L’activité du mandala facilite le passage d’une conscience fragmentée et séparatiste, vers cette nouvelle conscience plus unifiée qui prend en compte la vie dans son ensemble et dans sa diversité. Le mandala nous rappelle cette vérité ultime que chacun de nous est un microcosme à part entière, qui s’inscrit dans le macrocosme de l’Univers; et qu’ils sont tous les deux régis par les mêmes lois. Cette vérité que la vie est de nature unitaire, et que chaque aspect qui la compose est sacré, à commencer par soi-même !…

Pour tout savoir sur la Voie du Mandala, cliquez ici !

La Fleur de Vie

La Fleur de Vie

La Fleur de Vie est une figure très ancienne que l’on retrouve un peu partout dans le monde : Grèce, Japon, Tibet, Chine, Irlande, Turquie, Egypte…

Elle est appelée « Fleur » parce qu’elle ressemble à une fleur avec ses multiples pétales. Mais aussi et surtout parce qu’elle fait partie d’un cycle ternaire qui commence par la Semence de Vie, se continue par la Fleur de Vie et se termine avec le Fruit de Vie.

D’un point de vue métaphysique, la Fleur de Vie est de nature féminine, car elle est essentiellement composée de cercles – tout comme la Semence de Vie et le Fruit de Vie d’ailleurs ! Ses cercles s’entrecroisent pour former entre eux des formes en amande appelées « Vesica Piscis » ( du latin « vessie de poisson ») ou « Mandorle ».

 

Dans la Genèse, la Vesica Piscis représente en fait le premier mouvement de l’Esprit. C’est à ce moment-là que la Lumière fût ! Tout simplement parce que cette intersection est la zone qui bénéficie de l’énergie des 2 cercles. La Lumière peut enfin passer et l’Esprit se voir ! C’est pour cela que nous pouvons voir ce qui nous entoure, car la lumière passe à travers nos yeux qui sont des Vesica Piscis !…

C’est aussi pour cela que la Fleur de Vie est appelée « Langage de la Lumière » ou « Matrice de Lumière » parce qu’elle comprend 72 Vesica Piscis. 72 est un nombre sacré qui est présent dans de nombreuses traditions mystiques et spirituelles. Il est souvent question des douze Apôtres et des 72 Disciples des derniers temps, qui enseigneront, prêcheront et guériront et ce, dans toutes les parties du monde sur tous les continents. Les 72 disciples de Confucius; 72 est le nombre des Immortels taoïtes; les 72 compagnons d’apothéose de Houang-ti. Selon le Zohar, les degrés de l’échelle de Jacob étaient au nombre de 72. Lenain mentionne les 72 intelligences présidant aux 72 termes zodiacaux d’après la Kabbale… On retrouve aussi ce nombre en astronomie : L’axe de la terre se déplace d’un degré tous les 72 ans par rapport aux étoiles et à la voûte céleste (précession des équinoxes); la masse de la Lune est 72e que celle de la Terre; le volume de Saturne est 72 fois celui de la Terre… Et même chez l’être humain à travers la durée de vie de l’ovule qui est de 72 heures ! C’est aussi le nombre moyen de pulsations cardiaques par minute de l’être humain; ainsi que le pourcentage d’eau dans le corps ! Etonant n’est-ce pas ?!…

Mon histoire avec la Fleur de Vie

« J’ai découvert la Fleur de Vie en 1997 grâce à une amie artiste. Cela a été le déclencheur d’une quête qui a durée plus de 15 ans. L’année suivante je participai à l’un des premiers séminaires en France sur la Fleur de Vie organisé par Drunvalo Melchizedek (auteur de « L’ancien secret de la Fleur de vie » aux éditions Ariane). Il m’a fallu plusieurs années pour intégrer cet enseignement. En 2002, j’ai découvert le phénomène des crop circles. Et c’est grâce aux travaux de Drunvalo sur la géométrie sacrée, que j’ai pu mettre au point une « méthode » qui m’a permis de retrouver le tracé de + 500 crop circles avec une grande précision ! A travers ces années de recherches sur ces formes venues d’ailleurs, j’ai pris conscience de l’incidence positive de ce phénomène sur notre évolution actuelle. Aujourd’hui, je partage les fruits de cette quête à travers la réalisation de peintures de crop circles, l’édition, ainsi que des conférences sur ce sujet. Comme vous le voyez, la Fleur de Vie a changé ma vie; et pourrait bien changer la vôtre aussi ! »

Et vous, qu’elle est votre histoire avec ce symbole universel ?

La Géométrie Sacrée

La Géométrie Sacrée

Il fût un temps où cette connaissance n’était réservé qu’à une élite ou à des initiés. Aujourd’hui, elle devient accessible à tous, car elle permet d’effectuer un véritable travail de guérison et de reconnexion spirituelle. Etudier la géométrie sacrée, c’est découvrir qu’il existe un ordre sous-jacent qui sous-tend toute forme de vie sur terre, y compris nous-même ! La géométrie sacrée nous ramène au coeur du vivant. Elle éveille notre conscience à cette réalité que la vie sous tous ses aspects, est sacrée. Etudier la géométrie sacrée, c’est pénétrer dans les arcanes de la Création, et découvrir les coulisses d’une réalité cachée et pourtant bien présente. Grâce à la géométrie sacrée, nous avons accès à l’invisible et à l’indicible; qui gouverne en fait notre réalité jusque dans ses moindres détails.

Comprendre la géométrie sacrée, c’est comprendre les mouvements de l’Esprit, et réaliser que c’est Lui-même qui a tout créé. Car la géométrie sacrée est la base de tous les langages de l’Univers.

La géométrie sacrée reflète l’ordre naturel qui sous-tend toute forme de vie sur Terre. Elle nous enseigne comment la vie s’organise, et comment elle prend les formes les plus diverses. Elle nous révèle que la vie est régie par des lois immuables qui traversent le Temps. Elle nous amène à prendre conscience que l’être humain est un microcosme à part entière, qui s’inscrit dans le macrocosme de l’Univers; et qu’ils sont tous les 2 régis par les mêmes lois. A travers elle, nous découvrons que l’orbite des planètes est structurée selon des proportions bien précises. De même qu’il existe des rapports constants au sein de toute création, qu’elle soit minérale, végétale, animale ou humaine. La géométrie sacrée est présente dans toutes les formes de la Création. De la graine à la fleur, du fruit à la graine; manifestant et répétant sans cesse, le même processus à l’infini.

La Géométrie Sacrée, une voie initiatique

La géométrie sacrée ne se limite pas au fait de dessiner des formes géométriques en relation avec le Nombre d’Or. C’est aussi et surtout, un outil d’exploration et un véritable guide d’évolution intérieure. Certes la géométrie sacré permet d’élever notre créativité à un niveau supérieur; et de réaliser des oeuvres en accord avec les lois de l’Univers. Mais dessiner une forme sacrée permet aussi de faire l’expérience du Vivant dans la Forme. Et par voie de conséquence, cela nous amène à renouer le contact avec la dimension sacrée de la vie. La pratique de la géométrie sacrée nous amène à mieux comprendre les mécanismes qui régissent toute création sur Terre. La géométrie sacrée permet de se connecter à l’Univers, pour rejoindre une dimension d’unité dont nous faisons tous partie, en tant que champ d’énergie vivant et pleinement intégré à la Création. Ce qui est de nature à modifier radicalement nos perceptions de la réalité; et à éveiller en nous, de nouvelles perspectives que nous ne soupçonnions même pas. Elle a cette capacité à transcender notre vision fragmentée et séparatiste de la vie, pour rejoindre une vision plus unifiée de la vie. Elle a le pouvoir d’inter-agir avec toutes les dimensions de notre être, jusqu’à ce que nous en devenions conscient. C’est en ce sens que la géométrie sacrée est un véritable guide d’évolution intérieure. Une fois comprise par l’intellect et expérimentée avec le coeur, elle génère de profonds changements, et nous éveille au potentiel illimité en tant qu’esprit humain. La géométrie sacrée permet de retrouver le lien sacré avec la vie. De construire ce temple intérieur qui nous éveille au sacré en soi et autour de soi. Ce qui est de nature à stimuler de nouvelles potentialités et à transformer notre réalité actuelle vers plus d’unité et d’harmonie. C’est en ce sens que la géométrie sacrée est une voie initiatique, et un véritable guide d’évolution et d’ouverture du coeur.

Pourquoi la Géométrie Sacrée émerge de plus en plus dans nos vies actuellement ?

La géométrie sacrée a la capacité de revitaliser tout ce qu’elle touche. De réveiller ce qui est au plus profond de nous, et que nous avons trop tendance à ignorer ou à refouler, par  peur de sa puissance et des remises en cause que cela génère sur notre système de croyances. Et pourtant, face aux multiples défis qui nous font face actuellement, nous sommes bien au pied du mur, et ne pouvons faire l’économie de cette remise en cause. Durant cette période de profonds changements, nous sommes devant la nécessité de développer de nouvelles potentialités, susceptibles de répondre efficacement à ces multiples défis. Parce qu’il faut bien reconnaitre une chose, malgré toutes les connaissances et la technologie dont nous disposons aujourd’hui, nous sommes bel et bien en train de tout détruire sur notre passage !… De par notre système de croyances liés à notre éducation et notre société entièrement centrée sur l’Avoir, nous avons développé une vision très fragmentée et séparatiste de la vie, dénuée d’éthique et de connexion spirituelle. Ce qui nous amène à vivre dans un monde gangréné par des crises en tout genre, qu’elles soient humaine, sociale, économique ou bien encore environnementale. Nous avons donc un besoin urgent de changer de modèle. De faire évoluer notre système de croyances en élevant notre niveau de conscience, en développant une vision plus unitaire de la vie, et en nous reconnectant à notre dimension spirituelle. De nombreuses voies sont possibles et désormais accessibles au plus grand nombre. La géométrie sacrée en fait partie. La géométrie sacrée permet de s’imprégner de ces lois universelles qui régissent toute création sur Terre, et qu’utilisent les artistes depuis toujours. Elles sont agissantes et même soignantes, car elles sont chargées de sagesse et de vie, et reposent sur des fondements d’une objectivité absolue. Elle permet à l’individu de retrouver des repères fiables et stables pour découvrir le chemin vers sa Lumière intérieure. La géométrie sacrée ne se limite pas à dessiner des formes géométriques en lien avec le Nombre d’Or. C’est avant tout une voie initiatique qui tend à nous rappeler notre véritable nature et nous éveiller à notre véritable puissance.

La géométrie sacrée agit donc comme un catalyseur d’énergies qui permet à la conscience humaine de s’élever pour rejoindre une dimension d’unité dont nous faisons tous partie. Ce qui est de nature à transcender la vision fragmentée et séparatiste de l’égo, pour accéder à une vision plus globale et unifiée de la vie. Nous découvrons alors une nouvelle réalité qui met en évidence les limitations de notre système de croyances dans lequel nous avons fonctionné jusqu’à présent; et nous offre ainsi l’opportunité de le mettre davantage en conformité avec nos aspirations les plus profondes.

Vous avez aimé cet article ? Alors likez et partagez-le !