Publié le Laisser un commentaire

Prendre soin de l’âme

Depuis les années 60, de nombreuses approches thérapeutiques ont vu le jour, dans le but d’un mieux-être plus global, et pour devenir plus conscient que la santé ne se limite pas uniquement aux seuls soins du corps, mais aussi à l’âme et à l’Esprit. Car les maux de l’âme ont un impact certain sur notre santé physique et psychologique.

Qu’est-ce que l’âme ?

L’âme est l’interface entre le corps et l’Esprit que nous sommes en réalité. L’âme est un outil pour l’Esprit dont il se sert pour atteindre le plan physique. Seule l’âme peut entrer en contact avec la matière, pas l’Esprit. Notre Esprit travaille donc sur la matière à travers l’âme. Nous pourrions comparer l’âme à de la mémoire vive qui transmet au corps/ego, les informations en provenance de l’ordinateur central qu’est notre Esprit. Tout en emmagasinant des données en provenance des expériences vécues par notre personnalité / ego durant cette vie, ou provenant d’autres vies antérieures (karma positif et négatif). C’est en cela que l’âme peut être porteuse d’une charge de souffrances qui va conditionner notre vie actuelle à notre insu. Altérant ainsi notre relation avec notre Esprit, et notre évolution par voie de conséquence.

“Prendre soin de l’âme est donc une priorité pour tout individu engagé sur un chemin d’éveil et d’évolution intérieure.”

Prendre soin de notre âme nécessite d’aller au-delà des fonctionnements socio-culturels et de la psychologie ordinaire qui régissent notre personnalité égotique. Cela nécessite de s’ouvrir à l’inconnu, d’élargir sa conception de la dite “réalité”, et de développer une vision plus holistique et trans-personnelle de la vie humaine. Autant dire la nécessité pour l’ego de sortir de sa zone de confort dans laquelle il a trop tendance à se complaire, même si elle est aliénante et source de souffrances.

Comment prendre soin de son âme ?

Comme je l’ai dit en introduction, il existe beaucoup de thérapies qui visent à la restauration de l’unité humaine comme la méditation, les soins énergétiques, les approches cognitives, les thérapies de groupe… Celle que je propose allie créativité et thérapie douce via l’art du Mandala, ainsi que l’art, la science et le sacré via la Géométrie Sacrée.

L’art du Mandala offre un espace de création naturellement centré et unifiant qui est en harmonie avec l’ordre universel présent en toute chose, aussi bien sur le plan microcosmique, que macrocosmique. Son activité favorise de ce fait la ré-unification et la ré-intégration de tous les plans de notre psychée humaine, jusqu’à celui de l’âme.

La Géométrie Sacrée fortifie ces connexions internes, contribue à mobiliser notre Etre dans sa totalité, et agit comme de la Vitamine Sait pour notre âme !

Réaliser des Mandalas permet de prendre soin de soi sur le plan psycho-émotionnel, et de s’ouvrir graduellement à une dimension plus globale et universelle de la vie.

Réaliser des Mandalas avec de la Géométrie Sacrée permet de prendre soin de soi sur le plan psycho-émotionnel, mais aussi sur le plan spirituel de l’âme !

La pratique de la Géométrie Sacrée au sein du Mandala nécessite bien sûr d’intégrer de nouvelles notions dans notre travail de création et dans notre accompagnement thérapeutique, et de développer une compréhension plus profonde des mécanismes mis en jeu au niveau de la psychée humaine, comme la science des chakras par exemple.

Pour cela, plusieurs modules d’initiation à la Géométrie Sacrée existent que vous pouvez découvrir sur ce site, en attendant qu’un module plus spécifique sur l’art du Mandala couplé à la Géométrie Sacrée voit le jour. Pour en savoir plus sur ces modules de formations, cliquez ici.

En vous remerciant pour votre attention, et au plaisir de vous rencontrer lors d’un de ces prochains modules.

Coeurdialement
Philippe Mariaud
artiste-auteur & art-thérapeute de l’âme
www.amarudi.com

Merci de partager cet article dans votre réseau.
Pour suivre mon actualité, rejoignez-moi sur Telegram.

Laisser un commentaire